Un charnier kurde découvert près de Samawa, en Irak

Les Irakiens ne doivent jamais oublier les crimes commis par Saddam Hussein ni permettre le retour au pouvoir de son parti, a déclaré dimanche le président Barham Salih, après avoir assisté à l'exhumation de Kurdes exécutés sous le règne du dictateur. /Photo prise le 31 mars 2019/REUTERS/Zoubeir Souissi

SAMAWA, Irak (Reuters) - Les Irakiens ne doivent jamais oublier les crimes commis par Saddam Hussein ni permettre le retour au pouvoir de son parti, a déclaré dimanche le président Barham Salih (photo), après avoir assisté à l'exhumation de Kurdes exécutés sous le règne du dictateur.

Un charnier contenant plusieurs dizaines de corps a été découvert à 170 km à l'ouest de Samawa, selon la présidence. Il s'agit de victimes de l'opération Anfal, qui aurait fait jusqu'à 180.000 morts parmi les membres de la minorité kurde, en 1988.

Saddam Hussein "les a tués parce qu'ils n'acceptaient pas ce régime, parce qu'ils voulaient mener une vie libre et digne", a déclaré le chef de l'Etat, qui est lui-même Kurde, lors d'une conférence de presse organisée sur les lieux de la découverte.

"Le nouvel Irak ne doit jamais oublier ces crimes commis aux dépens des Irakiens de toutes les communautés", a-t-il ajouté.


(Ahmed Aboulenein, Jean-Philippe Lefief pour le service français)