Publicité

Ultradroite : 39 individus interpellés à Paris

Parmi les individus interpellés, une vingtaine sont fichés S.   - Credit:Alain ROBERT/SIPA / SIPA / Alain ROBERT/SIPA
Parmi les individus interpellés, une vingtaine sont fichés S. - Credit:Alain ROBERT/SIPA / SIPA / Alain ROBERT/SIPA

C'est à la sortie du cimetière de Charonne que les 39 membres de la mouvance ultradroite ont été interpellés samedi 10 février. Les policiers de la Brav-M les ont placés en garde à vue pour « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations », selon les informations de France Info.

Lors de leur arrestation, les individus sortaient du cimetière de Charonne, dans le 20e arrondissement de Paris, où ils étaient venus rendre hommage à l'écrivain d'extrême droite Robert Brasillach, condamné à mort et fusillé à la Libération pour des faits de collaboration. Parmi eux, une vingtaine sont fichés S. Au moins deux de ces membres de l'ultradroite étaient également équipés de béquilles, pouvant servir d'armes par destination.

Des figures de l'ultradroite

Certains avaient pour interdiction de se rendre à Paris tandis que d'autres sont des figures bien connues de la justice. L'ancien chef du groupuscule dissous « Les Zouaves », Marc de Cacqueray-Valménier, était parmi les personnes interpellées. Tout comme Gabriel Loustau, une figure du GUD, le Groupe union défense.

À LIRE AUSSI Ultradroite : « Les mouvements les plus dangereux sont ceux qu'on ne voit pas »

Marc de Cacqueray-Valménier est actuellement mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans l'affaire de l'agression de militants de SOS Racisme lors d'un meeting d'Éric Zemmour en décembre 2021.

Félicitations aux agents de la @prefpolice - dont la BRAV M - pour leur réactivité. h [...] Lire la suite