Ukraine : YouTube s’en va en guerre contre la désinformation

YouTube a supprimé 9 000 chaînes et 70 000 vidéos liées à la guerre en Ukraine et participant à la désinformation. (image d'illustration)
YouTube a supprimé 9 000 chaînes et 70 000 vidéos liées à la guerre en Ukraine et participant à la désinformation. (image d'illustration)

YouTube frappe un grand coup contre la désinformation. Comme le rapporte The Guardian, la plateforme de vidéos a annoncé une action « sans précédent » pour venir contrer les contenus mensongers présents sur son réseau. Concrètement, YouTube a décidé de retirer plus de 70 000 vidéos et de supprimer 9 000 chaînes liées à la guerre entre la Russie et l'Ukraine. Si YouTube n'a pas fourni une liste des contenus et des chaînes retirés, Neal Mohan, responsable des produits de la plateforme, a fait savoir que la majorité des vidéos effacées proviennent de chaînes affiliées au gouvernement russe.

« Nous avons une politique stricte pour les événements violents, qui s'applique également à la négation de ces derniers, allant de l'Holocauste à la tuerie de Sandy Hook [une fusillade dans une école primaire aux États-Unis, NDLR]. Et évidemment, ce qui se passe en Ukraine est un événement violent. Nous avons donc utilisé cette politique pour lancer des actions sans précédent », poursuit Neal Mohan auprès du quotidien britannique. « Notre plus grande responsabilité est de s'assurer que les personnes puissent obtenir des informations précises, de haute qualité et crédibles », a-t-il insisté.

YouTube serre la vis contre le Kremlin

Il ne s'agit pas du premier coup de force de YouTube depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. La plateforme américaine avait en effet déjà supprimé des chaînes pro-Kremlin durant les premières semaines de la guerre, lui valant des menaces de su [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles