Publicité

Ukraine : la ville de Kharkiv a été ciblée par des frappes russes

Ukraine : la ville de Kharkiv a été ciblée par des frappes russes

Les drones Shahed ont percuté deux immeubles d'habitation dans cette ville proche de la frontière russe, qui a souvent été prise pour cible pendant plus de deux ans de guerre.

Ces derniers mois, les forces du Kremlin ont intensifié les tirs aériens sur l'Ukraine, frappant les zones urbaines et les réseau électriques. La ligne de front d'environ 1 000 kilomètres est largement figée, mais les responsables de Kyiv disent s'attendre à une offensive russe de grande envergure au cours de l'été.

Les autorités ukrainiennes ont déjà accusé la Russie de cibler les secouristes en frappant des immeubles résidentiels avec deux missiles consécutifs - le premier pour attirer les équipes sur les lieux et le second pour les blesser ou les tuer. Cette tactique est appelée "double tap" dans le jargon militaire. Les Russes ont utilisé la même méthode lors de la guerre civile en Syrie.

D'autres secouristes ont également été victimes des combats. L'Organisation mondiale de la santé a déclaré jeudi que les ambulanciers et autres personnels de transport sanitaire couraient un risque élevé de blessures ou de décès.

"De nombreuses équipes d'urgence sont la cible de tirs, que ce soit sur le chemin d'un appel ou à leur base", a déclaré l'OMS dans un rapport.

Le Dr Emanuele Bruni, responsable des incidents de l'OMS en Ukraine, a déclaré dans le rapport : "_Il s'agit d'un schéma effrayan_t." Ces attaques menacent leur sécurité et dévastent encore plus les communautés qui vivent sous des bombardements constants depuis plus de deux ans.

Les soldats ukrainiens ont abattu 11 des 20 drones lancés par la Russie contre l'Ukraine au cours de la nuit, selon l'état-major général.

L'âge de la circonscription abaissée

L'Ukraine a abaissé l'âge de la conscription de 27 à 25 ans mercredi, reflétant la pression que plus de deux ans de guerre avec la Russie ont exercée sur son armée et la nécessité d'injecter de nouveaux conscrits dans ses rangs épuisés.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé trois projets de loi visant à renforcer les forces armées du pays, qui tentent de tenir la ligne de front dans des combats qui ont épuisé les rangs et les réserves d'armes et de munitions de l'Ukraine.

Volodymyr Zelensky a déclaré qu'il n'était pas prêt à communiquer officiellement publiquement combien de nouveaux conscrits l'armée ukrainienne aurait besoin.

Selon les statistiques du ministère ukrainien de la défense, l'armée ukrainienne comptait près de 800 000 soldats en octobre. Ce chiffre n'inclut pas la Garde nationale ou d'autres unités.

Au total, un million d'Ukrainiens portent l'uniforme, mais environ 300 000 d'entre eux servent sur les lignes de front.

Depuis le début de la guerre, environ 31 000 soldats ukrainiens sont morts. Ce premier bilan avait été donné par Kyiv en février dernier. Cependant le nombre de blessés n'a pas été divulgué.

La conscription est un sujet sensible, car l'Ukraine manque de plus en plus d'infanterie et de munitions, ce qui a permis à la Russie de prendre l'initiative sur le champ de bataille.

Les problèmes de main-d'œuvre et de planification de la Russie l'ont empêchée jusqu'à présent de tirer pleinement parti de son avantage.

Selon les analystes militaires, l'âge moyen des soldats dans les deux camps est supérieur à 40 ans.

Certains Ukrainiens craignent que l'abaissement de l'âge minimum de la conscription à 25 ans et le retrait d'un plus grand nombre de jeunes adultes de la population active ne se retournent contre eux en nuisant davantage à l'économie, déjà ravagée par la guerre.

En outre, c'est pour cette raison, que l'âge de la conscription n'a pas été fixé à 18 ans.