Publicité

Ukraine : la ville d'Odessa touchée par des frappes russes, 5 personnes tuées selon les autorités

Ukraine : la ville d'Odessa touchée par des frappes russes, 5 personnes tuées selon les autorités

Le bruit d'une forte explosion a retenti autour du port ukrainien d'Odessa alors que le Président Volodymyr Zelensky et le Premier ministre grec terminaient une visite de la ville portuaire dévastée par la guerre, ce mercredi. Selon les autorités ukrainiennes au moins 5 personnes sont mortes.

Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a déclaré que les délégations étaient en train de monter dans leurs véhicules lorsqu'elles ont entendu l'explosion, qu'il a qualifiée de "rappel brutal" du fait qu'Odessa est en proie à la guerre avec la Russie. C'est une chose d'entendre parler de la guerre et "c'en est une autre de la vivre directement", a déclaré Mitsotakis.

Selon M. Zelenskyy, l'explosion a fait un nombre indéterminé de morts et de blessés. "Vous voyez à qui nous avons affaire, ils ne se soucient pas de savoir où frapper", a-t-il déclaré aux journalistes.Les autorités russes n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Des visites tenues secrètes

Volodymir Zelensky a visité des villes et des unités militaires sur la ligne de front pendant la guerre, toujours dans le secret jusqu'à ce qu'il soit parti. Les dirigeants étrangers ont effectué de nombreux voyages en Ukraine et ont parfois dû se réfugier dans des abris lorsque les sirènes d'alerte aérienne retentissaient.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a condamné sur X, anciennement Twitter, ce qu'elle a appelé "l'attaque ignoble" lors de la visite en Grèce. Elle a parlé d'une "nouvelle tentative de terreur" de la part de la Russie.

M. Zelenskyy a montré à M. Mitsotakis les destructions d'Odessa, où 12 personnes, dont cinq enfants, ont été tuées lorsque des débris d'un drone russe ont frappé un immeuble d'habitation le 2 mars.

Mitsotakis a déclaré qu'Odessa occupait une place particulière dans l'histoire grecque, car c'est là qu'a été fondée l'organisation Filiki Etairia, qui s'est battue pour l'indépendance de la Grèce face à la domination ottomane au 19e siècle.