Publicité

UFC 285 : Ciryl Gane, vaincu par Jon Jones, manque le titre de champion

Alors qu’il se rêvait en premier champion du monde français de l’UFC, le combattant de MMA Cyril Gane a été battu en à peine deux minutes par l’Américain Jon Jones à Las Vegas.
Alors qu’il se rêvait en premier champion du monde français de l’UFC, le combattant de MMA Cyril Gane a été battu en à peine deux minutes par l’Américain Jon Jones à Las Vegas.

SPORTS DE COMBATS - Son rêve aura été balayé en quelques secondes. Dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 mars, Ciryl Gane a échoué à devenir le premier champion français UFC de l’histoire, battu dans la catégorie poids lourds par l’Américain Jon Jones. Ce dernier lui a infligé une technique de soumission au sol dès le premier round alors que se disputait à Las Vegas l’UFC 285, dernier rassemblement en date de la principale fédération de MMA (pour arts martiaux mixtes en anglais, un sport de combat très violent disputé en cage).

C’est à peine au bout de 2 minutes et 4 secondes passées dans l’octogone que Gane a plié.

Et pourtant, le Vendéen avait frappé le premier, quelque peu maladroitement, d’un coup de pied arrivé dans la zone des parties génitales de son adversaire, qui en a grimacé de douleur. Le Français en a d’ailleurs récolté des « USA ! USA ! » de la part du public survolté qui a rempli la T-Mobile Arena.

2e victoire dans un combat pour le titre

Puis Gane s’est fait piéger en étant amené au sol par Jones, dont une des grandes forces se caractérise par ses talents de lutteur. Et l’expérimenté Américain n’a pas manqué d’en terminer, obligeant « Bon gamin » à demander à l’arbitre de stopper le combat.

Le Français de 32 ans concède sa deuxième défaite en 13 combats. Et si pour sa première tentative de monter au sommet du MMA, treize mois plus tôt, il avait été mis en échec de pas grand-chose par le Camerounais Francis Ngannou, qui a depuis décidé de délaisser l’octogone pour la boxe, cette fois il n’y a pas eu photo.

Il a payé probablement une relative inexpérience face à un adversaire chevronné, qui a imposé une domination quasi incontestée chez les mi-lourds pendant dix ans. Et pour cause : l’absence de l’Américain de la cage pendant trois ans n’a en rien entamé sa technique de combat, malgré le risque que constituait une montée en catégorie. De quoi conforter les nombreux observateurs, qui le considèrent comme le plus grand combattant de tous les temps.

À voir également sur le HuffPost :

Le Français Ciryl Gane s’impose pour le premier événement de l’UFC en France

MMA: Paddy Pimblett livre un message puissant sur le suicide chez les hommes