Publicité

Turquie : un footballeur israélien interpellé pour avoir montré son soutien aux otages du Hamas

Les autorités turques ont arrêté le joueur israélien du club de football d'Antalyaspor, Sagiv Jehezkel, pour interrogatoire après avoir manifesté sa solidarité avec les personnes retenues en otage par l'organisation militante du Hamas lors d'un match de championnat de haut niveau. Il a depuis été libéré.

Le joueur a déclaré à la police qu'il appelait simplement à la fin de la guerre lorsqu'après avoir marqué un but, il a montré un bandage sur son poignet avec les mots « 100 jours 7.10 » – en référence au 7 octobre, le jour où le Hamas a attaqué Israël et que des otages été enlevés.

Le ministre de la Justice, Yilmaz Tunc, a déclaré dimanche soir que Sagiv Jehezkel, un international israélien de 28 ans, faisait l’objet d’une enquête pour d’éventuelles accusations "d’ incitation ouverte à la haine et à l’hostilité". Le ministre a affirmé dans une déclaration publiée sur X que le jeune footballeur s'était livré à "un geste laid en soutien au massacre israélien à Gaza".

Ce geste a été jugé provocateur en Turquie, où il existe une large opposition publique aux actions militaires israéliennes à Gaza et un soutien massif aux Palestiniens.

Le club Antalyaspor a suspendu son joueur de l'équipe et a annoncé qu'il discutait avec les avocats du club de la possibilité de résilier son contrat.

Lors de son interrogatoire par la police, le joueur a nié les accusations selon lesquelles il s'était livré à un acte de provocation, a rapporté l'agence de presse privée DHA.

"Je ne suis pas pro-guerre", a-t-il déclaré à la police, selon le DHA. "Je veux que ce processus de 100 jours prenne fin. Je veux que la guerre prenne fin."

La Fédération turque de football a condamné ce qu'elle considère comme un geste qui "qui a troublé la conscience" du public turc.

Le joueur devait rentrer en Israël plus tard dans la journée à bord d'un jet privé avec des membres de sa famille, a rapporté la télévision privée NTV.

L****a détention de Jehezkel a suscité l’indignation en Israël.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a appelé la communauté internationale et les groupes sportifs à prendre des mesures contre la Turquie et son "_usage politique de la violence et des menaces contre les athlète_s".

"Quiconque arrête un joueur de football pour une démonstration de solidarité avec 136 captifs qui sont depuis plus de 100 jours avec les terroristes d'une organisation terroriste meurtrière représente une culture de meurtre et de haine", a-t-il déclaré.

Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a qualifié la détention du jeune joueur de "scandaleuse".

"Dans ses actions, la Turquie sert de bras exécutif au Hamas", a-t-il écrit sur X.