Publicité

Turquie : Antioche, un an après le tremblement de terre dévastateur

Ce mardi marquera le premier anniversaire du tremblement de terre qui a dévasté le sud-est de la Turquie, faisant 53 000 morts, 100 000 blessés et 700 000 sans-abris.

À Antioche, ville la plus durement touchée, 90 % des bâtiments ont été détruits.

Les survivants attendent toujours l'aide promise par le gouvernement. Comme Kamil, routier, qui vit désormais dans son camion : "Ils nous ont dit qu'ils allaient nous offrir un appartement, mais quand, comment, on ne sait pas."

Certains ont été relogés dans des conteneurs, d'autres dans des tentes. Ils affrontent actuellement les températures hivernales. "Il fait très froid la nuit, mais ça va le matin", témoigne un enfant.

Les huit membres de la famille vivent dans une tente. Son grand frère explique : "Ici, trois enfants dorment sur la moquette, moi sur le canapé et mon petit frère sur le lit. Nous avons fait une demande de conteneur mais nous n'avons encore rien reçu."

Les autorités promettent que les nouveaux bâtiments respecteront drastiquement les normes antisismiques.

Aucun immeuble construit dans le centre-ville d'Antioche ne pourra désormais dépasser les quatre étages.