Publicité

Tunisie : une attaque fait quatre morts, dont un Français, dans une synagogue à Djerba

Des fidèles juifs participant à un pèlerinage à la synagogue de la Ghriba, à Djerba, en Tunisie.  - Credit:TASNIM NASRI / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Des fidèles juifs participant à un pèlerinage à la synagogue de la Ghriba, à Djerba, en Tunisie. - Credit:TASNIM NASRI / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Deux fidèles qui participaient à un pèlerinage juif dans la synagogue de la Ghriba, sur l'île tunisienne de Djerba (Est), ont été tués mardi soir dans une attaque menée par un gendarme qui a également tué deux collègues avant d'être abattu, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Cette synagogue, la plus ancienne d'Afrique, avait déjà été visée en 2002 par un attentat suicide au camion piégé, qui avait fait 21 morts.

L'attaque a eu lieu en deux temps, a indiqué le ministère dans un communiqué. Le gendarme auteur des tirs a d'abord tué l'un de ses collègues par balle et s'est emparé de ses munitions. Puis il s'est rendu aux abords de la synagogue, où il a ouvert le feu sur les forces de l'ordre assurant la sécurité du lieu, avant d'être abattu.

Deux « visiteurs » de la synagogue ont été tués par les tirs de l'assaillant avant qu'il ne soit abattu, et quatre autres ont été blessés et évacués vers un hôpital, a ajouté le ministère.

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a précisé dans un communiqué que les deux morts étaient « un Tunisien âgé de 30 ans et un Français de 42 ans », sans en fournir les identités. Un autre gendarme a également été tué et cinq autres blessés par les tirs de l'assaillant, selon le ministère de l'Intérieur.

« Toujours, sans relâche, nous lutterons contre la haine antisémite », a prévenu mercredi Emmanuel Macron. « L'attaque contre la synagogue de la Ghriba nous bouleverse. Nous pensons avec douleur aux victimes, au peuple tunisien [...] Lire la suite