Tuerie d'Uvalde : les témoignages des enfants survivants confirment l'attentisme de la police

SIPA

Alors que la polémique s'intensifie sur le délai d'intervention des policiers pendant la tuerie d'Uvalde, au Texas, les premiers témoignages des enfants survivants commencent à émerger.

A la veille de la visite du président Joe Biden, les premiers témoignages d'enfants ayant survécu à la tuerie d'Uvalde émergeaient samedi, décrivant l'horreur dans cette école texane où un tireur a tué 19 jeunes élèves et deux enseignantes.

La veille, les autorités texanes avaient fait leur mea culpa, admettant que la police avait pris une "mauvaise décision" en n'entrant pas rapidement dans le bâtiment.

Lire aussi:Uvalde : le père de Salvador Ramos est «désolé» et aurait préféré mourir à la place des victimes

Il a fallu attendre environ une heure, mardi, pour que la police mette fin au massacre, malgré plusieurs appels passés par des enfants, demandant une intervention. Les 19 agents sur place attendaient l'intervention d'une unité spécialisée de la police aux frontières.

En vidéo : l'insoutenable chagrin

Lire aussi: Amerie Jo, petite fille héroïque morte à Uvalde en voulant sauver ses camarades

A l'intérieur, les enfants étaient enfermés avec le tireur, Salvador Ramos, âgé d'à peine 18 ans. En entrant dans la salle, ce dernier avait fermé la porte, disant aux enfants: "vous allez tous mourir", avant d'ouvrir le feu, a raconté un survivant, Samuel Salinas, 10 ans, à la chaîne ABC vendredi. "Je crois qu'il me visait", a témoigné l'enfant, mais une chaise se trouvant entre lui et le tireur a bloqué la balle.

Dans la pièce au sol recouvert de sang, Samuel Salinas, pour ne pas être visé par les tirs, a essayé de "faire le mort".

"

Rester calme

"

Miah Cerrillo, 11 ans, a tenté d'échapper à l'attention de Salvador Ramos de la même façon. La fillette s'est couverte du sang d'un camarade, dont le cadavre se trouvait à côté d'elle, a-t-elle expliqué à CNN, dans un témoignage non filmé.

Elle venait de voir l'adolescent abattre son(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles