Publicité

La trypophobie : pourquoi cette peur qui surgit à la vue d'un ensemble de trous ?

Alvéoles, éponges, têtes de lotus et autres motifs en forme de grappe ont un point commun : ils peuvent être la cause d'un malaise et autres réactions émotionnelles incontrôlables. Si vous vous reconnaissez dans cette crainte, c'est que vous êtes probablement trypophobe, c'est-à-dire que vous avez la peur irrationnelle des groupements de trous.

Bien qu'elle soit encore assez méconnue et qu'elle ne fasse pas l'objet d'une attention particulière de la communauté scientifique, une étude du docteur Geoff Cole de l’université de l’Essex en Angleterre classe la trypophobie parmi les plus communes. Cette sur-réaction concernerait environ 16 % de la population, à des degrés d'intensité divers, avec une plus grande proportion de femmes concernées (18 % des femmes et 11 % des hommes).

Définie pour la première fois sur un forum de discussion en ligne en 2005, cette peur irrationnelle semble s'être largement répandue avec Internet et le partage d'images. Dès lors, "Trypophobia Support Group", "Trypophobia Triggers" et autres groupes dont les membres partagent les mêmes symptômes ont fleuri sur Facebook, donnant la possibilité aux trypophobes de se rassembler en communauté.

Pas (encore?) considérée comme phobie par le corps médical, la trypophobie a néanmoins fait l'objet d'études scientifiques. Pour établir leur rapport scientifique en 2013, les chercheurs de l'université de l’Essex se sont basés sur un test simple : un groupe de 300 personnes devait visionner 76 images de trous plus ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien de temps dure une gastro ?
Comment remonter le moral d'un ami ?
Thérapie : que dire à ma / mon psy ?
Qu’est-ce que la pantophobie, ou lorsque tout est source d’angoisse ?
Peut-on guérir de l'hypocondrie ?