Trump met en cause le bilan de l'épidémie, Fauci réplique

par Jonathan Landay
·2 min de lecture
TRUMP MET EN CAUSE LE BILAN DE L'ÉPIDÉMIE, FAUCI RÉPLIQUE

par Jonathan Landay

WASHINGTON (Reuters) - Deux hauts responsables des services fédéraux de santé des Etats-Unis ont remis en cause dimanche l'affirmation du président Donald Trump selon laquelle le bilan de l'épidémie de COVID-19 est exagéré.

"Les décès sont de vrais décès", a déclaré Anthony Fauci, le directeur de l'Institut national des maladies allergiques et infectieuses, à la chaîne de télévision ABC, ajoutant que les images d'hôpitaux saturés et de personnels de santé sous tension n'étaient "pas des faux". "C'est la réalité", a-t-il souligné.

Anthony Fauci et Jerome Adams, le directeur du Service de santé publique fédéral (Surgeon General), interrogé pour sa part sur CNN, ont défendu la sincérité des statistiques sur l'épidémie publiées par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Dans un message publié sur Twitter, Donald Trump avait auparavant affirmé que "le nombre de cas et de morts du Virus chinois est très exagéré aux Etats-Unis à cause de la méthode de calcul des CDC ridicule par rapport à d'autres pays".

Plus de 20 millions de personnes ont contracté le coronavirus aux Etats-Unis depuis le début de l'épidémie et près de 347.000 sont décédées du COVID-19, soit près d'un habitant du pays sur 950, depuis fin 2019, selon les CDC.

Anthony Fauci et Jerome Adams ont exprimé leur optimisme sur l'évolution de la campagne de vaccination aux Etats-Unis, dont le démarrage a été jugé trop lent par certains.

Plus de 4,2 millions de personnes ont été vaccinées dans le pays depuis le 14 décembre mais l'administration Trump avait initialement dit viser 20 millions de vaccination avant la fin 2020.

"Nous voulions arriver à 20 millions mais il y a une lueur d'espoir dans le fait qu'au cours des 72 dernières heures, 1,2 million de doses ont été injectées, ce qui équivaut à une moyenne d'environ 500.000 par jour", a dit Anthony Fauci. "Nous ne sommes pas arrivés là où nous voulions aller, cela ne fait aucun doute, mais je pense qu'on peut y arriver."

Il a dit croire possible d'atteindre un million de vaccinations par jour.

(Avec David Morgan, version française Marc Angrand)