"Trump est un leader raté": la colère puis l'espoir de Schwarzenegger après l'intrusion au Capitole

Nawal Bonnefoy
·3 min de lecture

Dans une vidéo, la star hollywoodienne s'en est pris à Donald Trump, "un leader raté", et a appelé à garder espoir pour le futur.

Arnold Schwarzenegger, star hollywoodienne et ancien gouverneur de Californie, a partagé ce dimanche un message puissant et engagé. L'acteur, ouvertement républicain, a diffusé une vidéo dans laquelle il s'adresse aux Américains mais aussi à "nos amis à travers le monde", à la suite de la violente intrusion qui s'est déroulée au Capitole à Washington mercredi dernier, un événement au cours duquel cinq personnes ont trouvé la mort.

Il a estimé que cet épisode a brisé "toutes les idées que l'on pensait acquises". "Ils n'ont pas juste démoli les portes de la demeure de la démocratie américaine. Ils ont piétiné les principes fondamentaux sur lesquels notre pays été fondé", a-t-il dit.

"J'ai grandi dans les ruines d'un pays qui a souffert du manque de démocratie", a poursuivi la star, née en Autriche. "Je suis né en 1947, deux ans après la Seconde Guerre Mondiale, j'ai grandi entouré d'hommes brisés qui buvaient pour oublier leur culpabilité pour avoir participé au régime le plus diabolique de l'Histoire. Tous n'étaient pas des Nazis, certains n'ont fait que suivre, c'était des gens comme les autres."

"Je n'en ai jamais parlé publiquement car c'est un souvenir douloureux: mon père rentrait ivre une ou deux fois par semaine, et criait, et nous frappait, et terrorisait ma mère", a confié Schwarzenegger, précisant que tous les voisins autour faisaient pareil. "Ils souffraient physiquement à cause de blessures, et émotionnellement à cause de ce qu'ils avaient vu, ou fait."

"Le pire président de l'Histoire"

L'acteur a rappelé que le nazisme avait commencé par "des mensonges et de l'intolérance", et qu'il fallait être conscient des "conséquences directs de l'égoïsme et du cynisme". Il s'en est ensuite pris à Donald Trump, lui reprochant d'avoir cherché à renverser l'opinion concernant sa défaite.

"Il a essayé de réaliser un coup en trompant les gens avec des mensonges. Mon père et nos voisins aussi ont été trompés par des mensonges, et je sais où ce genre de mensonges mènent", a indiqué la star.

"Le président Trump est un leader raté. On se rappellera de lui comme du pire président de l'Histoire", a-t-il assuré. "Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il sera bientôt aussi peu important qu'un vieux tweet."

"Nous ressortirons plus forts"

Arnold Schwarzenegger, plein d'espoir, a assuré que "les États-Unis se sortiront de ces jours sombres et brilleront à nouveau". Il a ensuite sorti un accessoire de l'un de ses films: une épée, celle du long-métrage Conan le Barbare dont il est le héros, et qui est sorti en 1982.

"Notre démocratie est comme le métal de cette épée. Plus on la travaille, plus elle devient forte. Notre démocratie a été travaillée par les guerres, les injustices et les insurrections. Je crois, bien que nous sommes secoués, que nous ressortirons plus forts car maintenant, nous comprenons ce que nous pouvons perdre."

"Nous avons besoin de guérir, tous ensemble, après ce qu'il s'est passé. Pas seulement en tant que Républicains ou en tant que Démocrates, mais en tant qu'Américains", a-t-il conclu, avant d'annoncer sou soutien au futur président Joe Biden. "Et que ceux qui pensent pouvoir renverser la constitution américaine: vous ne gagnerez jamais."

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :