Publicité

Trump, condamné par la justice de New York, doit finalement payer 175 millions de dollars sous dix jours

La cour d'appel de l'Etat de New York a donné lundi à Donald Trump une nouvelle bouffée d'air en ramenant à 175 millions de dollars la somme qu'il doit payer à la suite de sa condamnation au civil pour fraudes financières.

La cour a donné 10 jours à l'ex-président, condamné à 454 millions de dollars d'amendes avec ses fils Eric et Don Jr., pour fraudes financières au sein de leur empire immobilier Trump Organization, pour rassembler cette somme. Donald Trump avait précédemment jusqu'à lundi pour fournir la garantie qu'il paierait les 454 millions, le temps de l'examen de l'appel.

Trump "respecte profondément" la décision de la cour d'appel

Inculpé dans quatre affaires pénales et déjà condamné à de très lourdes amendes dans deux procès civils, le magnat de l'immobilier et candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre, s'est félicité de la décision de la cour d'appel de New York sur sa caution.

"Je respecte profondément la décision de la cour d'appel et je déposerai 175 millions de dollars en liquide, en obligations ou en actions, ou tout ce qui est nécessaire, très rapidement, dans les dix jours", a déclaré l'intéressé lors d'une pause dans l'audience devant le tribunal pénal de Manhattan pour l'affaire de paiements dissimulés en 2016 à une actrice de films X.

L'ex-président avait assuré vendredi disposer de "près de 500 millions de dollars en liquide, dont une partie importante est destinée à être utilisée dans (sa) campagne" contre le président démocrate Joe Biden.

Il a bénéficié aussi vendredi d'une bouffée d'oxygène financière avec un feu vert à l'entrée en Bourse de sa société de médias, Trump Media & Technology Group, qui pourrait lui rapporter des milliards de dollars.

Article original publié sur BFMTV.com