Publicité

Troubles psychiatriques, radicalisation... Le profil inquiétant de l'assaillant qui a tué un touriste à Paris

L'homme de 26 ans a été déjà été condamné à quatre ans de prison en 2016 pour un projet d'action violente.

Un homme de 26 ans a tué un touriste allemand et blessé deux autres personnes à Paris, ce samedi 2 décembre dans la soirée.

· Un Français, fiché S, avec des troubles psychiatriques

D'après les informations de BFMTV, l'assaillant est Armand R., un Français né en 1997 à Neuilly-sur-Seine de parents iraniens.

Il est fiché S. Selon Gérald Darmanin, qui s'est exprimé après s'être rendu sur place, l'auteur des coups était connu de la DGSI pour islamisme radical et des "troubles psychiatriques importants".

Selon une source proche de l'enquête à BFMTV, l'assaillant souffre de troubles psychiatriques lourds, et présente un profil psychotique. Alors qu'il était en prison, il bénéficiait pour cela d'un traitement médical qui s'est poursuivi à sa sortie. Lors de sa sortie, il a fait l'objet d'un suivi jugé plutôt "encourageant".

Mais à l'été 2022, il a cessé de prendre son traitement médicamenteux. Dans les mois qui ont suivi, plusieurs signalements ont été faits au corps médical, car son attitude pouvait inquiéter, mais il n'y a pas eu de mesure de contrainte pour qu'il reprenne un traitement. Il est possible que le contexte actuel au Proche-Orient ait déclenché son passage à l'acte, sur fond de troubles psychiatriques.

· Déjà condamné en 2016

Selon nos informations, l'assaillant avait déjà été arrêté en juillet 2016 car il projetait de commettre une action violente à La Défense. Il avait été condamné pour association de malfaiteurs terroriste à cinq ans de prison dont un avec sursis mis à l'épreuve. Il était sorti de prison depuis 2020.

Gérald Darmanina a lui simplement indiqué que l'assaillant avait été condamné à quatre ans de prison en 2016 parce qu'il avait voulu réaliser une action violente mais en avait été empêché par la DGSI.

· Un possible mobile terroriste

Selon une source policière, l'homme aurait crié "Allahu akbar" avant d'être interpellé et une vidéo de revendication des faits a été retrouvée.

"Après son arrestation, il a dit qu'il ne pouvait plus supporter que des musulmans meurent tant en Afghanistan qu'en Palestine", a rapporté Gérald Darmanin.

Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'attaque, a-t-il annoncé à l'AFP.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Attaque mortelle près de la Tour Eiffel: le parquet antiterroriste saisi, l'assaillant en garde à vue