Publicité

Le Tropicana de Las Vegas ferme ses portes : la fin d’un mythique casino, entre stars et mafia

Le son strident des machines à sous ne résonnera plus dans les couloirs du Tropicana. Le mythique casino du Strip de Las Vegas va fermer ses portes à tout jamais ce mardi 2 avril. Adieu moquette fleurie aux couleurs criardes et plafond art déco, adieu piscine entourée de palmiers et chambres alignées à l’intérieur de l’immense bâtiment blanc.

D’ici quelques semaines, les pelleteuses et bulldozers devraient remplacer les spectacles de crooners et autres soirées endiablées. Le Tropicana va en effet être détruit. À la place, un stade de baseball voulu par la Ligue américaine de ce sport ultra-populaire outre-Atlantique devrait être installé.

Une triste fin pour ce casino, deuxième dernier vestige du Vegas des années 50. Après sa disparition, il ne restera plus sur le Strip que Le Sahara pour rappeler aux touristes l’histoire de cette ville d’argent et de sexe érigée en plein désert du Nevada et autrefois contrôlée par la pègre. Le Tropicana avait en effet un lien plus qu’étroit avec la mafia, rappelle le « Review Journal ». C’est un certain « Dandy » Phil Kastel qui a ouvert les lieux.

Un intime de Frank Costello, illustre parrain de la mafia. Bien sûr, les deux hommes ont toujours nié leur proximité… Mais alors, comment expliquer qu’après une tentative d’assassinat de Costello un mois seulement après l’ouverture du casino, la police trouva dans ses poches les comptes, au centime près, correspondant aux gains du Tropicana au cours de ses premières semaines ? Des années p...


Lire la suite sur ParisMatch