Trois casques bleus blessés au Mali par l'explosion d'une mine

Soldats de l'Onu à Kidal, dans le nord du Mali. Trois soldats de la mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali ont été blessés jeudi dans le nord du pays par l'explosion d'une mine au passage de leur convoi. /Photo d'archives/REUTERS/Adama Diarra

BAMAKO (Reuters) - Trois soldats de la mission de maintien de la paix de l'Onu au Mali ont été blessés jeudi dans le nord du pays par l'explosion d'une mine au passage de leur convoi, rapportent les autorités. Le général danois Michael Lollesgaard, commandant de la Minusma, et le Commissaire Awalé Abdounasir, chef de la composante Police de la Minusma se trouvaient dans le convoi, a dit une porte-parole de la Minusma. Le convoi circulait sur la route entre Tombouctou et Teherdge dans le Nord désertique. Les deux responsables ne sont pas blessés, a-t-elle précisé en disant ne pas penser qu'ils étaient personnellement visés. "Il s'agit d'une nouvelle attaque dans le secteur. Il se trouve qu'ils étaient sur cette route à ce moment-là", a déclaré Radhia Achouri. Les négociations de paix visant à mettre fin à la rébellion séparatiste menée par les Touaregs dans le nord du Mali sont dans l'impasse, ce qui laisse le secteur aux mains des trafiquants et de ceux qui ont des armes. Depuis le déploiement de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) à la mi-2013, plus de 35 soldats de l'Onu ont été tués. (David Lewis, Danielle Rouquié pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles