Publicité

"Ils sont tricards à vie", "Je n’aime pas me faire mettre" : Excédé, Bernard Hinault règle ses comptes avec BFMTV (VIDÉO)

Bernard Hinault n'entretient pas une véritable histoire d'amour avec les journalistes. En 2013, avant le départ de la 100e édition du Tour de France en Corse, celui qui se faisait surnommer "Le Blaireau" accordait pour l'occasion une interview à Christophe Delay lors de la matinale de BFMTV. L'entretien a rapidement tourné au vinaigre, puisque Bernard Hinault, agacé par des questions à répétition sur le dopage, a fini par quitter le duplex avant que celui-ci ne soit terminé.

À lire également

"Les filles étaient un peu dures avec moi" : Diane Leyre balance sur l’ambiance à Miss France

Ce lundi 20 novembre, Bernard Hinault est revenu sur son coup de colère lors d'un entretien accordé à Sud Radio pour la sortie de sa BD Hinault dans la légende. Interrogé sur sa brouille avec BFMTV, le quintuple vainqueur du Tour de France a expliqué pourquoi il en avait après la chaîne d'information en continu : "Je les avais prévenus ! C’était une jeune femme qui était venueme voir. J’ai dit : « Si c’est pour le dopage, ce n’est même pas la peine. Si c’est pour le Tour, ok, si c’est pour parler des coureurs, ok. » Et la première chose qu’on fait : dopage. Donc j’ai tout pris et j’ai tout balancé par terre."

À lire également

"Mais qu’est-ce qu’il raconte ?" : Norman Reedus surpris par le "Where is Brian ?" qui s’est glissé dans Daryl Dixon (VIDEO)

"Je n’aime pas qu’on me le mette profondément", poursuit Bernard Hinault, qui a assuré avec véhémence qu'il ne comptait plus donner la moindre interview à BFMTV à cause de cet épisode. "Aujourd’hui, BFM, ils sont tricards à vie. Je n’irai plus jamais. Tout simplement parce que je n’aime pas les con...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi