Publicité

TRIBUNE. Retraites : pour Marlène Schiappa, la réforme « apporte des réponses utiles » aux femmes précaires

© ALAIN JOCARD / AFP

Dans une tribune au JDD, la secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale et solidaire et des députées de la majorité expliquent pourquoi cette réforme protège les femmes qui vont prendre leur retraite « après une carrière hachée, à temps partiel, avec un petit salaire ».

Depuis 6 ans nous garantissons de nouveaux droits aux femmes qui auront des conséquences positives très concrètes sur leurs pensions de retraite. Le projet de loi actuellement en discussion prend pleinement en compte ces réalités auxquelles les femmes sont confrontées.

On connait tous une mère solo qui jongle entre plusieurs jobs, avec du temps partiel subi, tentant de joindre les deux bouts pour élever ses enfants, et qui s’inquiète à juste titre de ce qui lui restera pour vivre au moment de prendre sa retraite. C’est l’un des nombreux exemples de carrières hachées et d’inégalités qui touchent spécifiquement les femmes.

On connait tous une mère solo qui jongle entre plusieurs jobs, tentant de joindre les deux bouts pour élever ses enfants

Le combat pour l’égalité femmes-hommes c’est le nôtre depuis 6 ans, aux côtés du président de la République, Emmanuel Macron, et aujourd’hui avec le gouvernement de la Première Ministre Elisabeth Borne. Ensemble nous agissons sur tous les rouages qui créent des inégalités et des freins tout au long de la vie des femmes, et ce jusqu’à leur retraite. En somme, nous faisons plus pour celles qui ont moins.

Particulièrement touchées par les impayées de pensions alimentaires, les femmes seules bénéficient désormais du recouvrement automatique que nous avons mis en place, via la CAF. Celles dont le conjoint est violent perçoivent à présent leur salaire sur leur propre compte en banque pour éviter la captation de leurs revenus. Depuis le...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - Élisabeth Borne en déplacement dans le Calvados pour défendre la réforme des retraites: "Il y a beaucoup de désinformation"