TRIBUNE. Après l'assassinat de Samuel Paty : "Continuer d'enseigner, plus que jamais"

·1 min de lecture

Voici la tribune de Franck Collard, président de l'association des professeurs d'histoire-géographie, après l'attentat dont a été victime l'enseignant Samuel Paty : "Le vendredi 16 octobre, à la veille des vacances de la Toussaint, un professeur d'histoire-géographie a été atrocement assassiné parce qu'il faisait son métier. Cet acte d'une barbarie indicible nous plonge toujours dans l'effroi. Le fanatisme islamiste a poussé au meurtre un jeune homme gagné par les discours de haine et d'intolérance que propage la Toile. Mutilée, profanée, la victime a été monstrueusement atteinte là où siègent l'intellect et la pensée.

 

"

L'histoire et la géographie que Samuel Paty avait choisi d'enseigner sont au premier rang des disciplines transmettant [les valeurs de la République] aux élèves

 

"

Si puissant qu'il soit, l'effroi ne doit pas nous figer. Aux dogmes délirants de l'islamisme enragé comme à toutes les formes d'intolérance doivent être sans relâche opposées les valeurs de la République et de la démocratie, qui reposent sur la connaissance et la raison.

L'histoire et la géographie que Samuel Paty avait choisi d'enseigner – sans pouvoir imaginer que cela l'exposait à un meurtre sauvage – sont au premier rang des disciplines transmettant ces valeurs aux élèves. Les notions à faire passer s'enracinent dans l'histoire, à commencer par celle des religions, et la connaissance de la géographie permet de faire savoir d'où partent les vagues d'obscurantisme dont l'onde se diffuse à grande ...


Lire la suite sur LeJDD