Publicité

Un tremblement de terre de magnitude 3,7 a surpris la Franche-Comté et les Vosges dans la nuit

Un séisme de faible ampleur a eu lieu dans la nuit du samedi au dimanche 11 février, en Haute-Saône. La secousse a été ressentie en Alsace et dans les Vosges.

MÉTÉO - Un tremblement de terre au beau milieu de la nuit. Un séisme de magnitude 3,7 sur l’échelle de Richter s’est produit dans la nuit du dimanche 11 février en Bourgogne-Franche-Comté. La secousse a été enregistrée à 0 h 14 très précisément, et n’a seulement duré que quelques secondes.

Ce clash titanesque a joué un rôle essentiel dans l’émergence de la vie sur Terre

Selon les données du Bureau Central Sismologique Français, il s’agit d’un séisme de faible intensité, mais il a tout de même été ressenti dans tout le nord de la Franche-Comté et même jusque dans le sud de l’Alsace et dans les Vosges. L’épicentre du tremblement de terre a été situé à côté de Liévans, entre Vesoul et Lure, à une profondeur de 17 kilomètres.

« Mon lit a tremblé », « Comme un bruit sourd »

Si ce tremblement de terre n’a pas fait de dégâts, il a tout de même surpris les habitants. Dans la nuit, plus d’une centaine de signalements ont été envoyés à France Séisme, et les témoignages se sont multipliés sur les réseaux sociaux.

« Mon lit a tremblé et m’a secoué un bruit bref et sourd entendu dans la chambre ainsi qu’au rez-de-chaussée », écrit sur Facebook une habitante de Pomoy, en haute Saône. « J’étais debout, l’impression de vaciller », renchérit une internaute. « Bruit sourd comme un gros camion et le lit qui tremble pendant de brèves secondes. Impressionnant », décrit une habitante de Vesoul en commentaire de la publication du Bureau Central Sismologique Français.

« Je regardais ma série et d’un coup j’ai senti une secousse. Ça a duré quelques secondes mais ça m’a énormément surpris. J’ai cru que ça allait durer plus longtemps et que ma maison allait me tomber dessus. Pour qu’elle tremble, c’est que ce n’était pas un petit », a également confié un habitant de Magny-Vernois à France Bleu. Ces derniers précisent par ailleurs que les pompiers de Haute-Saône ont été appelés pour des signalements mais n’ont pas eu à intervenir.

À voir également sur Le HuffPost :

Climat : janvier 2024 est le plus chaud enregistré à l’échelle mondiale, huitième mois record consécutif

La dépression Nat arrive en Polynésie, Tahiti en vigilance rouge « fortes pluies »

VIDÉO - Charente-Maritime: 8 mois après le séisme, des maisons toujours inhabitables