Publicité

Nous transmettons deux fois plus de virus aux animaux que l'inverse

Plus de 80% des changements d'hôtes lors d'une infection virale se font entre animaux non humains, démontre une nouvelle étude. Mais au sein des infections impliquant l'humain, nous sommes l'espèce hôte deux fois plus souvent que les autres animaux !

Nous transmettons deux fois plus de virus aux autres animaux que l'inverse, démontrent de nouveaux travaux publiés dans la revue Nature Ecology & Evolution. "Nous nous concentrons souvent sur les virus impliqués dans les sauts d'humain à animal - comme le SARS-CoV-2 (virus du Covid-19, ndlr), qui serait passé de la chauve-souris à l'humain - et nous oublions souvent que les virus passent de l'humain à l'animal et d'un animal à l'autre", remarque Cedric Tan, biologiste moléculaire à l'University College de Londres (UCL, Angleterre) et premier auteur de l'étude.

Au printemps 2020, la pandémie de Covid-19 fait rage. Rapidement des premiers cas de transmission du virus vers d'autres animaux, comme les chats ou les visons, apparaissent. "Les chercheurs spécialisés dans les maladies infectieuses savent depuis longtemps que nous donnons des virus aux animaux", confirme Cedric Tan. "Mais ce qui est inattendu, c'est que nous donnons en fait plus de virus aux animaux qu'ils n'en donnent à l'humain !"

12 millions de séquences virales analysées pour retracer leur historique infectieux

Les scientifiques ont obtenu ce surprenant résultat après l'analyse par modèles algorithmiques et statistiques des millions de génomes de 32 familles virales, isolés dans l'ADN de 62 ordres (des sous-familles) d'animaux hôtes, signe que ces espèces ont été infectées dans le passé. "La présence de virus très apparentés présents dans plus d’une espèce hôte indique un saut d’hôte récent", explique , professeur de biologie computationnelle à l'UCL et qui a dirigé ces travaux. "La difficulté est d’inférer la direction du transfert." Pour répondre à cette question, les chercheurs ont produit un arbre phylogénétique pour chaque espèce virale observée dans plus d’une espèce hôte pour reconstruire les changements d’hôtes dans le passé.

Parmi les animaux hôtes se trouvaient des animaux familiers comme les chiens, chats, vaches, porcs ou poulets), ainsi que des espèces sauvages plus obscures comme le rat d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi