Publicité

Traitée de “fanatique” par Jean-Luc Mélenchon, Ruth Elkrief (LCI) placée sous protection policière

Ce dimanche 3 décembre 2023, le climat était très, très tendu sur le plateau de L'événement du dimanche sur LCI. Ruth Elkrief y recevait le coordinateur national de La France Insoumise, Manuel Bompard, à qui elle a reproché d'être "ambigu" sur sa position vis-à-vis du Hamas. Les récents propos de Jean-Luc Mélenchon lui ont également été reprochés, Ruth Elkrief mettant en doute le fait que ses mots prônent réellement la paix civile. "Netanyahu avait dit aux Gazaouis de fuir vers le Sud, et maintenant qu'ils y sont, ils bombardent le Sud ! C'est la raison pour laquelle nous pouvons dire, à la suite de l'ONU, qu'il y a des prémices de génocide. Vive Gaza, gloire éternelle à ceux qui résistent !", a scandé Jean-Luc Mélenchon.

Le ton est monté entre Ruth Elkrief et Manuel Bompard, qui l'a accusée de "mensonges", puisqu'il avait personnellement déclaré le 11 octobre que les "crimes de guerre" du Hamas "visent à semer la terreur". Quant à l'expression "prémices de génocide", Manuel Bompard a rappelé que ces mots sont repris des dernière prises de paroles de l'ONU, qui a annoncé le 2 novembre dernier que Gaza encourait "un risque grave" de génocide". Sur le plateau de LCI, Manuel Bompard a donc formellement refusé que Ruth Elkrief l'accuse d'avoir la moindre ambiguïté. S'il a eu beaucoup de mal à reconnaître que d'autres membres du parti LFI ont, eux, Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi