Publicité

« Des dommages incalculables » contre les USA : 40 ans de prison pour l’auteur de la pire fuite de la CIA

cia-mur-agency-central
cia-mur-agency-central

« L’une des plus importantes divulgations non autorisées d’informations classifiées dans l’histoire des États-Unis ». Tel est le commentaire rendu le 1er février 2024 par le département de la justice américaine, dans l’affaire « Vault 7 », qui avait éclaté en 2017. Plus de 8 700 documents provenant de la CIA avaient fini sur WikiLeaks.

Et c’est ce même jour, le 1er février 2024, que le responsable de la fuite, Joshua Schulte, vient d’être condamné par le tribunal. Il devra purger une peine de prison pendant 40 ans, pour des délits d’espionnage, de piratage informatique, d’outrage à magistrat, de fausses déclarations au FBI et de pédopornographie.

central agency
central agency

Le sceau de la CIA. // Source : Pete Souza

C’est à partir du 7 mars 2017 que les premiers documents provenant de l’agence centrale de renseignement (Central Intelligence Agency), dévolue au renseignement extérieur, ont commencé à sortir. Comme souvent, c’est WikiLeaks, le célèbre site spécialisé dans la publication de documents secrets, qui a été à la manœuvre.

WikiLeaks, fondé en 2006 par Julian Assange, a toujours été la bête noire de Washington. C’est de cette plateforme également que sont sortis des centaines de milliers de documents confidentiels issus du gouvernement américain — dont des télégrammes diplomatiques et des informations sur les guerres d’Afghanistan et d’Irak.

Sans aucun doute, l’affaire Vault 7 constitue l’une des plus grandes fuites pour l’Amérique,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : CIA