Publicité

Tragédie d’Halloween à Séoul : le chef de la police inculpé après la mort de 159 personnes

Kim Kwang-ho, plus haut gradé de la police de Séoul, a été officiellement inculpé pour négligence plus d’un an après la bousculade mortelle d’Itaewon, qui a coûté la vie à 159 personnes.

Le 29 octobre 2022, le monde a suivi avec stupeur une tragédie se dérouler sous ses yeux. Minute par minute, heure par heure, le bilan augmentait alors que les images publiées sur les réseaux sociaux témoignaient de l’ampleur du drame. Ce soir-là, des dizaines de milliers de jeunes étaient réunies dans les rues de Séoul pour célébrer Halloween. C’est à Itaewon, quartier festif de la ville, que le rendez-vous était donné, comme chaque année. Mais 159 d’entre eux ont péri, écrasés dans un mouvement de foule fatal.

Rapidement après les faits, la responsabilité des autorités a été mise en cause. Pourquoi la sécurité n’était-elle pas plus organisée ? Pourquoi les alertes passées dans la soirée n’ont-elles pas été entendues ? Plus d’un an après la tragédie, le plus haut gradé de la police de Séoul vient d’être inculpé.

Kim Kwang-ho est officiellement accusé de négligence, indique le « Korea Times ». Il lui est notamment reproché de n’avoir pas mis assez d’officiers à Itaewon ce jour-là, alors qu’il est de tradition pour cette zone, d’accueillir des milliers de gens durant Halloween. Ce 29 octobre, 100 000 personnes étaient attendues. Pourtant, seuls 137 agents avaient été envoyés, alors que Kim Kwang-ho, lui, n’était pas en service.

De nombreux responsables pointés du doigt

Après le drame, une enquête indépendante avait été ouverte. Suite à celle-ci, de nombreux officiels impliqués avaient été suspendus, à commencer par Lee Im-jae, chef de la police du district de Yongsan, o...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - Corée du Nord : un missile sous-marin nucléaire "face à la menace" de Washington et Séoul