Publicité

Trafic de drogue: la Marine nationale saisit 900kg de cocaïne au large de l'Afrique de l'Ouest

La marchandise circulaient sur un voilier d'une quinzaine de mètres. Des militaires de la Marine nationale française ont intercepté lundi 4 mars une cargaison de 894 kilos de cocaïne dans le Golfe de Guinée au large de l'Afrique de l'Ouest, relaient Le Télégramme et France 3. La localisation précise de l'interception n'a pas été communiquée.

Les militaires avaient été prévenus du transfert de marchandise par l'Office antistupéfiants (Ofast), lui-même informé par le Centre maritime d'analyse et d'opérations (division stupéfiants), une agence de coopération internationale spécialisée dans le trafic de drogue dans l'Ouest de l'Océan Atlantique.

60 millions d'euros de marchandise

L'opération a été menée par les équipages d'un porte-hélicoptère amphibie et d'une frégate de type La Fayette, après un repérage par un avion Falcon 50. Le porte-hélicoptère a été le premier à entrer en contact avec le voilier et à récupérer le stock afin de le détruire. La marchandise a été évaluée à environ 60 millions d'euros si elle avait été écoulée en France.

"La parfaite coopération entre les acteurs nationaux et internationaux de la lutte contre les stupéfiants a permis d’obtenir ce résultat remarquable", a fait valoir dans un communiqué la préfecture maritime de l’Atlantique, qui a supervisé l'opération.

La Marine nationale est déployée dans cette zone de l'Atlantique dans le cadre de la mission Jeanne d'Arc 2024, un dispositif qui visent à sécuriser les intérêts de la France Amériques du Nord et du Sud et dans l'Atlantique, en se préparant à des opérations "allant de la protection des populations face aux crises politiques et climatiques comme à la lutte contre les trafics illicites en mer".

Ce n'est pas la première fois que la Marine française est mise à contribution pour intercepter des cargaisons illégales. Une opération similaire à celle du 4 mars avait permis la saisie de 5 tonnes de cocaïne le 6 décembre, déjà au large de l'Afrique de l'Ouest, ou encore de 3,5 tonnes du même produit au sud-est de l'île caribéenne de la Barbade, le 28 novembre.

Article original publié sur BFMTV.com