Des traces de l'ours blanc dans le génome de l'ours brun

ERIC LE GO / ONLY WORLD / Only France via AFP

Lors de la dernière période chaude du Pléistocène, les ours blancs et les ours bruns ont fricoté et les premiers ont laissé un héritage durable dans l'ADN des seconds.

Les paléontologues l'ont surnommé Bruno, avant de s'apercevoir qu'il s'agissait d'une femelle. C'était un ours blanc (Ursus maritimus) juvénile ayant vécu il y a 100.000 années sur la côte de la mer de Beaufort, dans la partie arctique de l'Alaska. Son crâne a été retrouvé en 2009 et une quantité suffisante d'ADN a pu en être extraite, ce qui a permis de mener différentes analyses, à commencer par celle qui a révélé son sexe. L'animal vivait durant la dernière période chaude interglaciaire du Pléistocène et le climat de l'époque a eu une influence sur son comportement et sa descendance.

Une hybridation large et durable

"La disponibilité du paléogénome de Bruno a permis de détecter un ancien événement de mélange qui a eu un impact sur tous les ours bruns vivants", a déclaré, dans un communiqué, Ming-Shan Wang, de l'Université de Californie à Santa Cruz et premier auteur d'une étude sur les chromosomes de Bruno. Cette recherche indique qu'il y a 125.000 ans environ les ours blancs ancestraux de la lignée de Bruno et les ancêtres de tous les ours bruns actuels (Ursus arctos) se sont hybridés. De ces unions, il reste environ 10% du génome de l'ours blanc dans l'ADN de tous les ours bruns vivants. Il était jusqu'à présent impossible de s'en rendre compte sans pouvoir effectuer de comparaison avec de l'ADN ancestral d'ours polaire.

Une vidéo tournée en 2016 par Sciences et Avenir avec la professeure Géraldine Véron (MNHN) qui parle de l'hybridation entre ours blanc et le grizzly, un animal surnommé grolar ou pizzly.

Bien que les ours blancs et les ours bruns soient des espèces distinctes avec des différences frappantes d'apparence, de comportement et d'habitats, ils sont étroitement liés et peuvent facilement s'hybrider lorsque leurs aires de répartition se chevauchent, ce qui était le cas lors de la dernière période chaude interglaciaire. Les camarades de Bruno ont alors copulé avec des ours bruns et de ces rapports sont nés des bébés ours bruns (les oursons blancs n'on[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles