Publicité

Trêve à Gaza : le Hamas quitte la table des négociations au Caire

Un homme passe devant les photographies des otages israéliens dans la bande de Gaza à Ramat Gan, en Israël.  - Credit:Oded Balilty/AP/SIPA / SIPA / Oded Balilty/AP/SIPA
Un homme passe devant les photographies des otages israéliens dans la bande de Gaza à Ramat Gan, en Israël. - Credit:Oded Balilty/AP/SIPA / SIPA / Oded Balilty/AP/SIPA

L'espoir d'une trêve dans la bande de Gaza vacille. Après l'annonce par le Hamas, ce jeudi 7 mars, que sa délégation allait quitter les négociations qui se déroulent au Caire, ce jeudi 7 mars, l'ambassadeur américain en Israël, Jack Lew a assuré que ces discussions n'étaient pas terminées pour autant. « Je ne peux pas vous dire que [les négociations] seront couronnées de succès », mais elles ne sont pas « rompues » et les « divergences s'estompent », a affirmé le diplomate.

Les représentants du mouvement islamiste, arrivés dimanche 3 mars dans la capitale égyptienne pour des discussions en vue d'un cessez-le-feu dans l'enclave palestinienne, avaient annoncé peu avant qu'ils suspendaient les négociations, la position d'Israël ne répondant pas à leurs « exigences minimales », à savoir un cessez-le-feu définitif et un retrait des troupes.

La délégation du Hamas a expliqué qu'elle allait se livrer à des « consultations » avec la direction du mouvement à Doha (Qatar), selon les déclarations d'un haut responsable du mouvement islamiste palestinien à l'AFP. Ce participant aux négociations a précisé que le Hamas attendait « toujours la réponse officielle finale de l'ennemi », en évoquant Israël. « Les médiateurs décideront quand les négociations reprendront », a-t-il ajouté.

Un membre du cabinet de guerre israëlien, Gadi Eisenkot, a quant à lui déclaré que le Hamas faisait face « à une très forte pression » des médiateurs en vue de faire une « contre-offre ». Il affi [...] Lire la suite