Publicité

Trêve à Gaza : le Hamas fixe ses conditions pour une pause de six semaines des combats

Des membres des familles des otages israéliens défilent dans les rues de Tel-Aviv en portant des photos de leurs proches, le 14 mars 2024.  - Credit:SPUS / SPUS/ABACA
Des membres des familles des otages israéliens défilent dans les rues de Tel-Aviv en portant des photos de leurs proches, le 14 mars 2024. - Credit:SPUS / SPUS/ABACA

Revirement inattendu dans les négociations pour une paix à Gaza. Alors que le Hamas exigeait jusqu'ici un cessez-le-feu définitif à Gaza avant tout échange d'otages israéliens contre des prisonniers palestiniens, le mouvement terroriste est désormais prêt à une trêve de six semaines.

C'est ce qu'a indiqué à l'AFP un responsable du mouvement islamiste palestinien. Dans le cadre de cette trêve, 42 otages (des femmes, des enfants, des personnes âgées et des malades) pourraient être libérés en échange de 20 à 50 prisonniers palestiniens. Soit beaucoup moins que ce qu'exigeait jusqu'ici le Hamas.

Israël juge « irréalistes  » les conditions du Hamas

Durant cette éventuelle trêve de six semaines, le mouvement islamiste exige aussi le «  retrait de l'armée de toutes les villes et zones peuplées », le «  retour des déplacés sans restrictions » ainsi que l'entrée d'au moins 500 camions d'aide humanitaire par jour, précise la même source à l'agence de presse.

À l'issue de cette première phase, le Hamas souhaite enfin parvenir à un «  échange global de prisonniers », incluant la «  libération des officiers et des soldats israéliens capturés et de ceux tués par le Hamas et d'autres mouvements » en échange de prisonniers palestiniens à un ratio non précisé.

À LIRE AUSSI La question « arabe » de GazaEn échange de cet accord, le mouvement islamiste exige un «  retrait complet » de l'armée israélienne de la bande de Gaza, mais également sa «  reconstruction » et la fin du blocu [...] Lire la suite