Publicité

La trêve Israël-Hamas prolongée, les premiers Français libérés

“Pas de nouvelles officielles” en provenance d’Israël “sur la poursuite de la trêve” dans la bande de Gaza, remarquait Al-Jazeera tôt mardi 28 novembre matin, au lendemain de l’annonce “par les médiateurs” de sa prolongation et de la libération de 11 otages par le Hamas, et de 33 prisonniers palestiniens.

Alors que les Israéliens n’ont pas [formellement] annoncé la prolongation […], la radio de l’armée israélienne a déclaré, à cette heure, avoir reçu la liste des noms des 10 otages [qui doivent être libérés mardi], ce qui indique peut-être que [l’État hébreu a] accepté le cessez-le-feu”, décrypte la chaîne.

“Israël [a] reç [u] la liste” et “les familles [ont été] informées”, rapporte en effet Ha’Aretz.

“Les Palestiniens réclament un cessez-le-feu permanent”

Le New York Times indique de son côté que Washington compte “faire pression pour que la trêve dure jusqu’à ce que tous les otages soient libérés”.

Si “les organisations humanitaires se sont félicitées de la prolongation de deux jours de la trêve à Gaza, [elles] ont exprimé leur inquiétude quant à la reprise anticipée de l’attaque israélienne contre le Hamas, qui entraînerait une crise humanitaire encore plus grave parmi les Palestiniens”, note pour sa part The Guardian.

“Les Palestiniens réclament un cessez-le-feu permanent, soulignant que leur priorité est de rentrer chez eux, même s’ils ont été détruits par les bombardements intensifs du mois et demi écoulé”, écrit Al-Jazeera dans un autre article.

Trois Français libérés

Lundi, 11 otages sont arrivés en Israël et ont subi un examen médical, marquant la fin du “quatrième transfert” prévu par l’accord sur la trêve de quatre jours entrée en vigueur vendredi, souligne Israel Hayom.

Le gouvernement français a déclaré que trois des personnes libérées lundi avaient la double nationalité israélo-française, peut-on lire sur le site du New York Times.

“Eitan, 12 ans. Erez, 12 ans. Sahar, 16 ans. Trois de nos jeunes compatriotes font partie du groupe d’otages libérés aujourd’hui. Extrêmement heureux de cette annonce”, a annoncé Emmanuel Macron sur X, anciennement Twitter, confirmant la libération des premiers otages français depuis le début du conflit, le 7 octobre dernier.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :