Publicité

La trêve finie, l’armée israélienne se prépare-t-elle à une guerre longue ?

D’une riposte lancée dans la précipitation, après le choc du 7 octobre, à l’établissement d’une stratégie de long terme : Israël prévoirait “une campagne militaire contre le Hamas longue d’un an voire plus”, selon des informations obtenues par le Financial Times auprès de sources proches de Tsahal.

L’opération visant à éradiquer l’organisation islamiste, responsable du massacre de 1 200 personnes voilà près de deux mois, a repris vendredi 1er décembre à l’issue d’une trêve de sept jours. D’après le quotidien The Guardian, les bombardements se concentrent désormais sur le sud de la bande de Gaza, autour de la ville de Khan Younès, où se trouveraient, dans des tunnels, les hauts gradés du Hamas.

“Le plan militaire pour la prochaine phase de la guerre inclut une approche plus méthodique, relate le journal de Londres, avec des ordres d’évacuation ciblés sur des zones précises, à l’aide de flyers largués par les airs et de QR codes qui permettent d’accéder à une carte montrant tous les districts de Gaza. L’idée serait de ne pas réitérer les bombardements massifs, menés au nord, sur une région très densément peuplée.” Quelque 2 millions de personnes, pour la moitié évacuées depuis le nord, peupleraient actuellement le sud de la Bande du Gaza.

Des objectifs difficilement conciliables

Par la voix du Secrétaire d’État Anthony Blinken, les États-Unis ont exhorté Israël, jeudi 30 novembre, à “réduire au maximum les pertes civiles” et “éviter de nouveaux déplacements importants de populations”. Deux objectifs difficilement conciliables, note The Guardian, mais qui contraignent Israël, pour conserver l’appui de son allié principal, à adopter une approche plus prudente. “En pratique, avec 200 cibles frappées sur la journée de vendredi, la nouvelle stratégie ne semble pas vraiment différente de l’ancienne, constate le journal de gauche, qui craint l’aggravation d’une situation humanitaire déjà critique.

À l’issue de cette phase considérée comme “intensive”, partie pour durer jusqu’en début d’année et assortie d’une probable poussée au sol vers le sud, Tsahal envisagerait une période “de transition et stabilisation” de plusieurs mois, explique le Financial Times. Sur toute la période, Israël viserait l’élimination des trois principaux chefs du Hamas, dont Mohammed Deif, et la destruction du groupe en tant que force politique et militaire.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :