Publicité

Trêve à Gaza : cet échange entre Israël et l’Irlande en dit long sur les tensions autour des otages

Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, et le ministre des Affaires étrangères israélien ont eu un échange houleux après la libération ce samedi 25 novembre de la jeune ex otage Emily Hand (ici le 26 novembre quand elle retrouve son papa).
- / AFP Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, et le ministre des Affaires étrangères israélien ont eu un échange houleux après la libération ce samedi 25 novembre de la jeune ex otage Emily Hand (ici le 26 novembre quand elle retrouve son papa).

INTERNATIONAL - Un mot qui est resté en travers de la gorge d’Israël. Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a exprimé son « soulagement » ce samedi 25 novembre sur X (ex-Twitter) après la libération d’une jeune otage Israëlo-irlandaise, Emily Hand, écrivant qu’elle avait été « retrouvée » après s’être « perdue ». Le terme « perdu » a choqué le ministère des Affaires étrangères israélien qui n’a pas manqué de réagir.

Après la trêve à Gaza, ce qui attend les otages après 50 jours aux mains du Hamas

La petite fille de 9 ans, faite prisonnière par le Hamas lors de l’attaque meurtrière du 7 octobre, a été libérée ce samedi soir, lors d’une seconde phase de libération d’otages, où 13 Israéliens et 4 Thaïlandais ont retrouvé la liberté. Emily Hand est restée captive pendant 50 jours.

Convocation pour « réprimande »

« C’est un jour de joie et de soulagement immense pour Emily Hand et sa famille. Un enfant innocent qui a été perdu a maintenant été retrouvé et rendu, et nous poussons un énorme soupir de soulagement. Nos prières ont été exaucées », a écrit samedi Leo Varadkar, dans la publication ci-dessous, sur son compte officiel.

À peine le message publié, Leo Varadkar a été critiqué par de nombreux responsables israéliens pour avoir dit que la petite fille avait été « perdue », rapporte The Times of Israël. À l’instar de Benny Gantz, le ministre membre du cabinet de guerre, qui a souligné sur X qu’ « Emily n’a jamais été ‘perdue’ (...) mais brutalement kidnappée et prise en otage par les terroristes du Hamas ».

Le plus remonté des membres du gouvernement israélien était sans doute le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, qui a dénoncé sur X les propos « scandaleux du Premier ministre irlandais ». Rappelant que la fillette avait été « kidnappée à Gaza par l’organisation terroriste Hamas », il a également annoncé avoir « convoqué l’ambassadeur d’Irlande en Israël pour une réprimande. »

« Il semble que vous ayez perdu votre sens moral et que vous ayez besoin d’un rappel à la réalité », avait taclé Eli Cohen, dans un autre message publié plus tôt dimanche et adressé à Leo Varadkar.

Un nouvel échange d’otages du Hamas contre des prisonniers palestiniens est prévu ce dimanche 26 novembre au troisième jour de la trêve entre Israël et le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza.

À voir également sur Le HuffPost :

Trêve à Gaza : Pourquoi le Hamas a suspendu la libération d’otages israéliens

Guerre Israël-Hamas : un navire israélien pris pour cible par un drone dans l’océan Indien