Publicité

« TPMP » : Sophia Aram charge Cyril Hanouna avec ironie

L’humoriste Sofia Aram n’a pas été tendre envers Cyril Hanouna dans sa chronique du 13 mars 2023.
L’humoriste Sofia Aram n’a pas été tendre envers Cyril Hanouna dans sa chronique du 13 mars 2023.

MÉDIAS - Elle est « fatiguée des menaces et des insultes chaque fois qu’Hanouna lance sa meute de débiles » sur elle, mais demeure acerbe, tranchante. Ce lundi 13 mars, l’humoriste Sophia Aram s’est lâchée contre « Touche pas à mon Poste » lors de sa chronique sur France Inter. Un coup de gueule qui faisait suite à l’énième polémique provoquée par l’émission de Cyril Hanouna après l’invitation (et les dérapages) du complotiste Gérard Fauré.

« Aussi probable qu’allumer ses flatulences avec un briquet peut conduire à se brûler les poils des fesses, inviter un ancien dealer reconverti dans le complotisme peut conduire à ça », a donc débuté Sophia Aram ce lundi enchaînant sur un extrait sonore de TPMP, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Dans ce passage, tiré de l’émission du jeudi 9 mars, Gérard Fauré accusait Pierre Palmade et Emmanuel Macron (entre autres personnalités publiques) de consommer de l’adrénochrome, une drogue fabriquée à partir de sang d’enfant selon une théorie complotiste en vogue. C8, consciente de la teneur explosive (et totalement lunaire) des propos de son invité, avait rapidement précisé que les déclarations de Gérard Fauré n’engageaient que lui.

« Abrutis », « meute de débiles »…

Une séquence qui a outré Sophia Aram, qui rit jaune face aux excuses de la chaîne : « Quand on attend d’un décérébré qu’il régule un autre décérébré, c’est un peu comme nettoyer du vomi avec du vomi : ça marche moyen moins. »

« Alors je pourrais faire une énième chronique sur les dangers d’une bande d’abrutis congénitaux ricanant sur commande aux injonctions d’un beauf étalant son inculture sur l’autoroute de son autosatisfaction replète (...), mais voilà, je suis fatiguée », continue Sophia Aram dans ce billet qu’elle a intitulé « Le complot de trop ».

« Fatiguée de me prendre des seaux de merde après chaque chronique sur TPMP, fatiguée des menaces et insultes chaque fois qu’Hanouna lance sa meute de débiles sur moi », détaille-t-elle. Il faut dire que l’animateur et la chroniqueuse ont exprimé leurs désaccords en public, via leurs médias respectifs à de multiples reprises et depuis plusieurs années.

Ce constat fait, Sophia Aram explique qu’elle va désormais défendre Cyril Hanouna... à sa façon. « Après avoir mis des nouilles dans le slip d’un de ses employés, organisé des canulars homophobes et sexistes, alimenté un mouvement factieux en jaune fluo, laissé libre antenne à tous les antivax en période de pandémie », commence-t-elle en listant les dérapages reprochés au présentateur star de C8. « Dessiné une cible sur Mila ou sur Charlie, privilégié l’exposition d’un candidat raciste pendant la campagne présidentielle, sacrifié les droits de la défense sur l’autel de la justice expiatoire, insulté un député pour lui interdire de parler de Bolloré (propriétaire de C8)… Si personne ne l’arrête, à un moment, ce n’est plus de sa faute ! », poursuit-elle, sarcastique.

Sophia Aram craint pour la démocratie

« Depuis le temps qu’il promeut le sale et popularise le pire, s’il y a encore des artistes, des auteurs, des journalistes, ou des annonceurs pour aller vendre leur soupe dans ce cloaque, ce n’est plus de sa faute. S’il y a autant de responsables politiques pour continuer de légitimer ce crétin en participant à ses émissions, ce n’est pas de sa faute », estime-t-elle toujours plus acide dans l’ironie.

Si Sophia Aram regrette ainsi que les personnalités donnent autant d’importance à TPMP et Cyril Hanouna, elle dénonce aussi les limites de l’Arcom. Un gendarme de l’audiovisuel qui s’est certes saisi de l’affaire Gérard Fouré, mais qui reste limité dans sa capacité à sanctionner l’émission et le groupe Canal+. Dans la lignée de propos de la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak, l’humoriste réclame, elle, que l’État retire la fréquence donnée à la chaîne.

Dans ce contexte, l’humoriste semble pourtant presque résignée : « Tant que nous serons aussi peu nombreux à prendre nos responsabilités, Cyril Hanouna aura raison de s’en tamponner le coquillard comme de son premier 4x4, et de continuer à faire dans le poste jusqu’à ce que celui-ci déborde, et que la horde de complotistes finisse par peser vraiment dans le jeu démocratique. »

À voir également sur Le HuffPost :

Guillaume Meurice revient sur l’expression qui a froissé Bolloré

Xavier Niel ironise après le rejet de son projet pour M6