TPMP - On sait enfin pourquoi cette ex-chroniqueuse est partie si vite : "je me suis dit : non, il faut que j'arrête"

C'est la marque de fabrique de TPMP, l'émission de Cyril Hanouna intègre régulièrement de nouvelles têtes autour de la table et voit certains habitués s'en aller. Une évolution importante selon l'animateur, puisque cela permet au talk show de continuer à se renouveler, de ne pas lasser le public et d'apporter de nouvelles choses à l'écran.

Sandrine Sarroche explique son départ de TPMP

Néanmoins, si le récent succès de Raymond Aabou prouve que ce roulement est une bonne chose pour TPMP, les paris de Cyril Hanouna ne sont pas toujours payants. Et ce n'est pas Sandrine Sarroche qui nous contredira. Intégrée au casting lors de la rentrée 2021, l'humoriste n'est finalement pas restée très longtemps (seulement 8 semaines) malgré la promesse de belles choses sur le plateau avec une chronique hebdomadaire.

Une disparition étonnante ? Aux yeux des téléspectateurs, peut-être, mais pas pour elle. Invitée de Sud Radio ce mardi 28 juin 2022, Sandrine Sarroche a au contraire confessé qu'elle n'avait en réalité jamais su trouver sa place. "Au départ, quand je devais faire cette émission, on m'avait dit : 'il y aura une émission tous les mois avec les candidats à la présidentielle', a-t-elle rappelé. Et puis finalement, tout a été chamboulé, [Cyril Hanouna] a fait plutôt son Face à Baba. Donc moi, je n'ai pas vu venir l'émission présidentielle et je me disais que j'étais en décalage".

"Je...

Lire la suite


À lire aussi

Bertrand Chameroy de retour dans TPMP : on sait pourquoi il a accepté de revenir
Julien Bert condamné, il s'exprime dans TPMP : "Je suis innocent", "je vis très mal cette affaire"
NCIS saison 18 : pourquoi Torres et Bishop doivent (enfin) se mettre en couple cette année

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles