"TPMP": Delphine Wespiser s'explique sur son "Que fait la police?" polémique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

TPMP - Victime d’une agression ce week-end devant son domicile, Delphine Wespiser avait critiqué dans la foulée sur Instagram l’inaction des forces de l’ordre, se demandant notamment: “Que fait la police?”.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce lundi 11 octobre, Miss France 2012 est revenue sur ce propos qui a fait polémique, le syndicat de police Alliance Grand-Est ayant réclamé “des excuses publiques de la part de Delphine Wespiser”.

“Cet Insta, je l’ai fait sur le coup de ‘j’étais choquée, dégoûtée’, j’ai écrit ça. Et en fait cette phrase, ‘que fait la police?’, c’est une phrase que toutes les victimes peuvent dire parce qu’en fait quand il nous arrive ça, on aimerait la solution instantanée, la police devant nous. En même temps, elle ne pouvait pas être devant moi, (car) je ne l’ai pas appelée”, explique Delphine Wespiser sur la plateau de Cyril Hanouna (à écouter plus bas en vidéo).

“Et puis au final, je me suis demandée pourquoi est-ce que ça m’est arrivé à moi?”, se demande-t-elle ensuite. “Je diffuse de la bienveillance, j’essaye de travailler dur... (Car) ça arrive effectivement à tout le monde, même devant sa porte. Et ensuite je me suis dit: ’En fait ça m’est peut-être arrivé pour pouvoir répondre à cette question Que fait la police?’. Eh bien j’ai vu ce qu’elle a fait la police, parce que j’ai passé toute la nuit au commissariat, j’ai parlé avec eux, j’ai vu que si je n’ai pas vu la police dans les rues à Mulhouse, c’est parce que vous avez plein plein de voitures banalisées, qui ne sont pas floquées, et les gens ne le savent pas”.

“La justice devrait mettre plus de moyens”

“Je pense qu’aujourd’hui, les gens ne légitiment plus autant la police, parce que vous n’avez pas assez de moyens, vous n’avez pas assez de personnes, et il faudrait vraiment, parce qu’effectivement les victimes de l’insécurité, c’est les gens et c’est aussi la police, parce qu’aujourd’hui la justice devrait mettre plus de moyens”, estime-t-elle encore.

Dans une story Instagram publiée ce lundi soir, Delphine Wespiser a encore reparlé de cela, jouant la carte de l’apaisement avec la police.

″‘Que fait la police?’ Il m’a fallu vivre cet événement pour répondre à cette question qui est née en moi sous le coup de ce choc et de cette sensation d’insécurité”, dit-elle, avant de “réaffirme(r) (s)on plus grand respect” aux forces de l’ordre.

(Photo: wespiserd Instagram)
(Photo: wespiserd Instagram)

Fin septembre, c’est Miss France 2019, Vaimalama Chavez, qui avait raconté son agression par une bande d’adolescents. Elle aussi avait déploré le manque de réactivité de la police: “J’ai tenté de filmer pour le montrer à la police, qui une heure après n’est toujours pas là. ‘Ça va, elle n’a reçu que des cailloux’ par téléphone. Non monsieur, je n’ai pas reçu ‘que’ des cailloux”, avait-elle raconté, indignée.

À voir également sur Le HuffPost: Une grand-mère résiste à un vol à l’arraché en plein Moscou

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles