TPMP : Delphine Wespiser dégoutée par la maltraitance animale, elle crie sa colère : "Tuer, c'est tuer" (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Suite à une enquête édifiante d'un militant de l’association L214, Delphine Wespiser a poussé un gros coup de gueule ce soir dans TPMP.

Une fois n'est pas coutume, le débat était vif ce soir dans "Touche pas à mon poste". Parmi ses invités, Cyril Hanouna recevait Thomas Saïdi, militant de l’association L214 qui s’est infiltré pendant 4 mois dans un abattoir. Ce dernier est ressorti de son enquête avec des images édifiantes de souffrance animale. Dès lors, l'émission a lancé le débat "Y a-t-il urgence à fermer les abattoirs?". Une question à laquelle le militant de l’association de défense des animaux fondée en 2008 semble avoir la réponse. "Il y aura toujours de la souffrance. On tue 3,5 millions d'animaux chaque jour. Forcément, ça créé des conditions comme ça. Non, à ma connaissance, je n'ai jamais vu d'abattoirs cleans qui respectent les animaux, c'est incompatible", a affirmé Thomas Saïdi.

À lire également

TPMP : Delphine Wespiser fait une confession inattendue sur sa vie sentimentale

Très investie dans la cause animale, Delphine Wespiser n'a pas manqué de crier son indignation face à une situation honteuse qui perdure au fil du temps, sans qu'aucune solution ne soit mise en place. "Tuer, c'est tuer. Il y a eu des vidéos comme ça sur des abattoirs 'label rouge', c'est la même chose. Ici, dans le public, c'est pare... Lire la suite sur Télé 7 Jours

VIDÉO - TPMP : Delphine Wespiser fera un choix amoureux très cash en cas de rupture avec Roger : 

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles