Publicité

Tournoi des 6 Nations : le XV de France commence le tournoi par une lourde défaite 38-17 contre l’Irlande

Le spectre du quart de finale perdu contre l’Afrique du Sud risque encore de trotter quelque temps dans les têtes françaises après cette première défaite en Six Nations.

RUGBY - (Mal)menés tout du long. Voilà comment résumer la prestation du XV de France pour ce premier match officiel depuis l’élimination en quart de finale de Coupe du monde 2023. Face aux Bleus, une Irlande tout aussi revancharde s’avançait sur la pelouse du Vélodrome après avoir été sortie au même stade de la compétition lors du dernier Mondial en France.

Pourquoi le Tournoi des Six Nations ne sera pas le même que d’habitude pour le XV de France

Mais le choc entre les deux meilleures nations de l’hémisphère nord n’a pas vraiment eu lieu ce vendredi 2 février à Marseille. Pour ouvrir le tournoi des Six nations, la France s’est très logiquement inclinée 38-17 face à une équipe en place et très solide. Rapidement réduits à 14 contre 15, les hommes de Fabien Galthié ont longtemps subi dans ce premier match.

Une soirée à oublier pour les Bleus, qui devront se relancer dès la semaine prochaine avec un match à l’extérieur, contre l’Écosse.

Une histoire de carton

Dans ce Vélodrome bouillant, les Bleus n’ont pas été les premiers à s’illustrer dans cette ouverture de tournoi. C’est même tout l’inverse qui s’est produit pour les coéquipiers de Matthieu Jalibert. Menés 3-0 avant les dix minutes de jeu, la note commence à devenir salée lorsque Paul Willemse plaque bien trop haut Porter.

Premier carton pour les Bleus, qui restera finalement jaune après un bunker (10 minutes où les arbitres vidéos peuvent transformer le carton jaune en rouge dans certains cas). Et les Irlandais en profitent pour marquer des points avec le premier essai de la partie grâce à la jolie combinaison de Bundee Aki qui offre l’essai à Gibson Park.

À 10-0, le XV de France finit par réagir tout en étant malmenés par des Irlandais solides et très bons dans le jeu au pied. Après 26 minutes, Thomas Ramos laisse enfin respirer les spectateurs marseillais grâce à une pénalité qui débloque le compteur français.

Il était temps. Mais derrière, l’Irlande réplique sans trop de difficulté avec un essai du 2e ligne Tadhg Beirne.

À 17-3, la France est tendue et c’est Paul Willemse qui l’illustre le mieux. Le 2e ligne français fait la même erreur une seconde fois et écope d’un deuxième carton jaune. Résultat, la France doit finir le match à 14. Plus tard, le corps arbitrage précisera qu’il s’agit d’un carton rouge direct pour ce deuxième placage trop haut et avec l’épaule.

Seule lueur d’espoir de cette première mi-temps bien terne côté français, l’essai de Damian Penaud, transformé ensuite par Ramos juste avant la pause. Ce qui le place à deux petites longueurs du records d’essais marqués par Serge Blanco en équipe de France (38).

17-10 au tableau d’affiche et une bonne soupe à la grimace sur les visages français.

Bonus irlandais

Les Bleus se ratent aussi sur leur retour des vestiaires avec une pénalité manquée de Thomas Ramos. Et le scénario s’aggrave peu de temps après avec un troisième essai irlandais par Calvin Nash qui creuse l’écart : 24-10.

Étrangement, les Bleus réagissent après ce troisième essai et préfèrent même aller en touche pour tenter de réduire l’écart. Et cette belle réaction paye. La France inscrit un essai, validé après arbitrage vidéo pour Paul Gabrillagues.

Double peine pour l’Irlande sur cette action, qui écope d’un carton jaune pour un maul écroulé par Peter O’Mahony. Les Bleus retrouvent un semblant d’équité sur le terrain pour dix minutes. 24-17.

À l’heure de jeu, la France cède encore et le match tourne à la démonstration irlandaise. Sur un ballon porté, Dan Sheehan marque encore pour l’Irlande qui décroche le bonus offensif (quatre essais marqués) dès son entame de tournoi.

Après transformation, l’Irlande s’envole à 31-17. Et l’addition se corse encore avant le coup de sifflet final avec un cinquième essai des Verts sur un nouveau ballon porté guidé sans difficulté jusqu’à l’en-but tricolore.

Une fin de soirée à oublier définitivement pour les Bleus, qui auront toutefois eu le mérite de marquer deux essais en infériorité numérique contre le tenant du titre. Mais les espoirs sur la sélection portée par le capitaine Grégory Alldritt.

À voir également sur Le HuffPost :

Romain Ntamack et sa compagne Lisa Lopez vont être parents pour la première fois

Bastien Chalureau, joueur du XV de France de rugby, condamné pour agression, le caractère raciste non retenu

VIDÉO - VI Nations : Retrouver les sommets