Tourisme médical. En Russie, des “tours anti-Covid” incluent la vaccination au Spoutnik V

Vedomosti (Moscou)
·2 min de lecture

Trois semaines au pays de Pouchkine avec double injection de Spoutnik V comprise pour une somme allant de 700 à 1 500 euros, c’est ce que vend la plateforme touristique russe Cosmos Travel aux Russes de l’étranger. L’offre sera bientôt également ouverte aux personnes d’autres pays.

La plateforme de réservation de voyages Cosmos Travel a été lancée fin 2020 par l’entreprise Cosmos Hotel Group, propriétaire de 17 hôtels en Russie. Le 7 avril, elle a mis en ligne des offres de voyage à destination des citoyens russes vivant à l’étranger souhaitant venir se faire vacciner en Russie, rapporte le quotidien économique russe Vedomosti.

Cosmos Travel travaille en partenariat avec la société Medsi, un grand réseau russe de cliniques et de centre médicaux privés. Depuis décembre 2020, les cliniques privées sont autorisées à vacciner la population. Elles reçoivent les doses gratuitement du département de la santé et pratiquent les injections également gratuitement.

À lire aussi: Balkans. Les étrangers se ruent sur la vaccination en Serbie

50 000 candidats attendus d’ici la fin 2021

Deux formules de voyage sont disponibles : la première, à 1 500 euros, propose un séjour de vingt et un jours dans une ville au choix (Moscou étant recommandé pour des raisons pratiques) permettant de bénéficier des deux injections de Spoutnik V nécessaires. La seconde propose deux séjours de trois jours avec un intervalle de trois semaines pour un montant total de 700 euros. Dans les deux cas, le prix du billet d’avion n’est pas inclus : il comprend le séjour à l’hôtel, les services de transport et l’accompagnement au centre de vaccination.

Pour l’heure, ces voyages sont uniquement destinés aux citoyens détenteurs d’un passeport russe et vivant à l’étranger. “La demande de nos concitoyens expatriés pour se faire vacciner en Russie est très forte”, explique à Vedomosti Andreï Sivitski, PDG de Cosmos Travel. Ce dernier prévoit, après la levée des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :