Publicité

Tour des Flandres: la spectatrice heurtée lors d’une chute risque de manquer les Jeux paralympiques de Paris 2024

Sa saison a peut-être basculé sur les routes du Tour des Flandres. Venue assister comme simple spectatrice à la course remportée par Mathieu van der Poel, dimanche 31 mars, Anke Sneyers a été heurtée de plein fouet par des coureurs lancés à vive allure à 127 km de l’arrivée.

La jeune femme (21 ans) est une para-athlète, championne de Belgique de saut en hauteur. Médaillée d’argent (400m) et de bronze (saut en longueur) des Mondiaux juniors 2017 dans la catégorie T20 (déficience intellectuelle), elle souffre d’une commotion cérébrale et d’une fracture de la clavicule, selon un message posté par son frère sur Facebook.

"Cela aurait pu être pire"

Après le violent choc dont elle a été victime, Anke Sneyers a été emmenée à l’hôpital. "Compte tenu des circonstances, cela aurait pu être pire", a précisé Thomas Sneyers, son frère, sur les réseaux sociaux.

Toutefois, la para-athlète pourrait manquer les Jeux paralympiques de Paris 2024, organisés du 28 août au 8 septembre. Elle espère participer au saut en longueur et aux épreuves de courses sprint. "Elle m’a déjà appelé. Elle est complètement bouleversée. C’est d’autant plus difficile pour elle parce qu’elle souffre d’un handicap mental", a indiqué son frère dans les colonnes du quotidien belge Het Nieuwsblad.

Vivement critiquée sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, la jeune femme a été vivement critiquée par certains internautes, qui l’accusent d’avoir causer la chute. Une version démentie par son frère. "On se trouvait sur le bas-côté, a-t-il assuré sur Facebook.. Plusieurs personnes peuvent en témoigner, la chute n’a pas été causée par Anke mais par un spectateur qui se trouvait, lui, sur la route. Les coureurs ont dû faire un écart et Anke a été percutée."

Le frère de la para-athlète conclut, dans les colonnes du quotidien Het Nieuwsblad, en demandant aux internautes de cesser leur harcèlement. "À tous les héros d’Internet: la prochaine fois, réfléchissez quand même à deux fois, parce qu’avant que vous ne vous en rendiez compte, cela arrive à quelqu’un qui vous tient à cœur."

Article original publié sur RMC Sport