Toulouse : des lycéens détournent 230 000 euros en piratant Orange

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La société Orange estime le préjudice à 230 000 euros.
La société Orange estime le préjudice à 230 000 euros.

Au lycée, ils avaient la réputation d'être « forts en informatique ». À en croire leur jugement récent, l'information était loin d'être fausse. Trois hommes âgés de 23 et 24 ans ont été jugés pour avoir escroqué la société Orange il y a quelques années, en 2013, alors qu'ils étaient tous trois élèves du lycée Fermat de Toulouse. Comme le rapporte La Dépêche, le préjudice s'élève à 230 000 euros.

Malgré leur jeune âge, les trois camarades ont fait preuve d'une impressionnante détermination pour parvenir à leurs fins. Tout commence quand, sur le Darknet, l'un d'entre eux déniche les informations nécessaires au piratage des répartiteurs collectifs, les appareils qui raccordent les clients au réseau de l'opérateur, précise La Dépêche. Un deuxième parvient de son côté à trouver la clé de l'un de ces répartiteurs, appareil semblable à une armoire. Les planètes s'alignent pour que les lycéens passent à l'action. Ils prendront même le soin d'observer les techniciens de chez Orange travaillant sur ce type d'appareil.

350 piratages

Le stratagème est en place. En accédant au répartiteur vêtus de vestes semblables à celles des techniciens pour ne pas éveiller les soupçons, les lycéens parviennent à prendre le contrôle de la ligne de l'un des clients. C'est là que le troisième complice intervient en composant à répétition des numéros surtaxés. Ces numéros renvoient vers un service de conversion du crédit téléphonique : après avoir appelé suffisamment, la plateforme vous d [...] Lire la suite