Publicité

« Touche pas à mon poste » : Hanouna consacre l’émission entière à son « Complément d’enquête »

Cyril Hanouna dans « Touche pas à mon poste » sur C8, le 1er décembre 2023.
C8 Cyril Hanouna dans « Touche pas à mon poste » sur C8, le 1er décembre 2023.

TPMP - « Je sens qu’on va golri de cette supercherie ce soir!! ». Dès vendredi matin, Cyril Hanouna avait annoncé la couleur à propos de son émission du soir sur C8, au lendemain de la diffusion du numéro de Complément d’enquête lui étant consacré et qui a tant fait parler.

Cyril Hanouna dans « Complément d’enquête » : l’émission fait parler et l’animateur y est pour beaucoup

Dans Touche pas à mon poste ce vendredi soir, le présentateur vedette de la chaîne a consacré l’intégralité de son émission à la diffusion de l’enquête de France 2, qui a réalisé un carton d’audience malgré l’horaire tardif (23h), avec plus de 3 millions de téléspectateurs.

C’est d’ailleurs par ce record que « Baba » a commencé son émission, comparant les meilleures audiences de l’histoire du magazine d’enquête de la chaîne de France Télévisions. Il a ainsi pris soin de rappeler que le précédent record datait d’avril 2022 avec une enquête consacrée à « PPDA ». Celle-ci avait alors réuni 1,7 million de téléspectateurs.

« J’ai eu Tristan Waleckx quelques jours avant la diffusion, parce qu’il voulait que je sois dans le fauteuil rouge (des personnes interviewées dans le cadre de l’émission, NDLR) », a ensuite raconté Cyril Hanouna sur le plateau, qui explique avoir refusé car il « fai(t) très peu de télé (en interview) » et car « tout le monde (lui avait dit) que c’était à charge ».

« Tristan m’a dit que “ceux qui pensaient qu’on allait te fracasser vont être déçus”. Il m’a dit : “on n’a pas trouvé de comptes en Suisse”, “on n’a pas trouvé d’histoires de dealers ou de choses comme ça”. Ils ont eu énormément de fausses pistes (...) à cause de fausses rumeurs », a poursuivi le présentateur.

Hanouna s’explique sur ses yachts

Cyril Hanouna, qui n’était finalement pas présent ce vendredi après-midi face à Booba sous les fenêtres de France Télévisions lors d’un happening annoncé, comme l’avait espéré le rappeur (interrogé dans le Complément d’enquête), a ensuite donné la parole à ses chroniqueurs qui ont pris soin de le défendre un par un, notamment Jacques Cardoze, ancien présentateur de Complément d’enquête, qui a jugé que l’enquête était « totalement ratée ».

Cyril Hanouna est aussi revenu précisément sur plusieurs points précis abordés dans l’enquête de France 2, notamment ses yachts. L’immatriculation au Royaume-Uni ainsi que le statut commercial du premier qu’il a acquis auraient permis à l’animateur télé de réaliser de grandes économies. Il se serait notamment loué à lui-même son bateau et serait donc passé outre la TVA sur l’essence pour réaliser une économie de 1 000 euros sur un plein à environ 5 000 euros, comme le rapporte Le Figaro.

« Le yacht, c’est une société commerciale, de location de yachts. Quand je l’utilise, je paye une location à cette société », a expliqué Cyril Hanouna. « Et je le loue, comme tous les gars qui ont un yacht (...) La rémunération par la société de portage et l’exonération de TVA est totalement légale ».

La diffusion de cette enquête a été l’aboutissement d’une longue polémique entre le magazine de France 2 et le puissant animateur producteur de 49 ans, qui y est décrit comme « le nouveau parrain du PAF ».

Pour décrypter la mécanique à l’œuvre dans les coulisses de Touche pas à mon poste, la journaliste Virginie Vilar a interrogé une trentaine de collaborateurs directs. La moitié a dénoncé « un climat difficile », la plupart sous couvert d’anonymat.

À voir également sur Le HuffPost :

« Complément d’enquête » sur Hanouna : des personnalités témoignent des menaces et intimidations de l’animateur

« Complément d’enquête » sur Hanouna : Booba ne mâche pas ses mots contre l’animateur