Publicité

Toubab (Arte) - Que nous réserve cette comédie sociale sur le mariage blanc ?

Un jeune récidiviste d’origine sénégalaise risque l’expulsion, à moins de se marier. Ne trouvant aucune femme pour l’aider, il demande à un ami...

À lire également

L'affaire Thomas Crown (Arte) - Steve McQueen et Faye Dunaway : le baiser le plus long de l'histoire du cinéma

En Afrique de l’Ouest, le toubab, c’est l’homme blanc. Babtou, lui, est un homme noir en Allemagne. Une vie et un prénom en verlan pour ce Sénégalais d’origine, qui est né et a grandi dans une cité de Francfort, où il a traîné son ennui jusqu’à s’en attirer des gros… et à écoper de deux ans de prison pour braquage. À sa sortie, il a à peine le temps de célébrer ses retrouvailles avec son ami Dennis qu’il se fait embarquer pour outrage envers un policier. Récidiviste, il risque l’expulsion vers le Sénégal, le droit allemand le considérant comme un étranger. Babtou n’a qu’une solution : le mariage, fût-il de raison. Las ! Toutes ses ex-conquêtes lui claquent la porte au nez. Reste son pote Dennis, qu’il prend donc pour mari. Le début d’une drolatique fuite en avant pour échapper aux contrôles de l’immigration et à l’homophobie des voyous de la cité. Confrontés à l’adversité, ces deux sympathiques pieds nickelés sont obligés d’affronter leurs propres préjugés… pour le meilleur et pour le pire. Tour à tour tendre et hil...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi