Total change de nom pour convaincre sur ses actions pour le climat

·1 min de lecture
Total s'appellera bientôt TotalEnergies.

Le groupe Total a décidé de changer de nom pour mieux symboliser son investissement dans les énergies propres et ses intentions d’agir en faveur du climat.

Ne l'appelez plus jamais Total. Le groupe pétrolier et gazier français, qui fait partie des cinq plus importantes entreprises du genre au monde, a décidé de changer de nom pour symboliser sa diversification dans les énergies plus propres et convaincre les investisseurs, qui peinent à croire que ses actions pour le climat sont suffisantes. Total - qui investit désormais aussi dans l'éolien ou le solaire - va donc devenir prochainement TotalEnergies. Le changement d'identité devrait être entériné lors de l'assemblée générale annuelle prévue le 28 mai.

« Le groupe affirme sa volonté de se transformer en une compagnie multi-énergies pour répondre au double défi de la transition énergétique : plus d'énergie, moins d'émissions », a expliqué le PDG Patrick Pouyanné, dont le mandat doit aussi être renouvelé pour trois ans à l'AG.

Total investit de plus en plus dans les énergies renouvelables

Comme ses pairs européens, et à la différence des géants américains, Total se développe dans les renouvelables et veut accélérer. L'entreprise allouera ainsi en 2021 plus de 20 % de ses investissements nets dans les renouvelables et l'électricité. Mais le groupe se trouve sous la pression croissante des défenseurs de l'environnement, ainsi que des investisseurs désormais, afin de faire plus pour lutter contre le changement climatique. Cela alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) vient de presser le monde d'oublier dès « maintenant » tout nouveau projet d'exploration [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles