Les 10 pays les plus vulnérables face au changement climatique

·3 min de lecture

Des chercheurs ont établi une liste de pays dans la ligne de mire des changements climatiques. La Chine et l’Inde, les deux pays les plus peuplés au monde, en font partie.

Pluies de mousson meurtrières en Inde, vague de chaleur inhabituelle au Royaume-Uni, inondations mortelles en Chine, en Allemagne et en Belgique… Le réchauffement mondial augmente la probabilité de phénomènes météorologiques extrêmes. Des chercheurs de l'Université de Notre Dame dans l’Indiana, aux États-Unis, ont passé à la loupe 176 pays pour savoir lesquels étaient les plus susceptibles d'être touchés par la pollution toxique et le changement climatique.

Cette étude, dont le Daily Mail se fait l'écho, nous apprend que Singapour, le Rwanda et la Chine sont les États qui suscitent le plus d’inquiétudes auprès des scientifiques. Et ce ne sont pas les évènements récents qui vont leur donner tort : de violentes intempéries viennent de frapper des millions de Chinois et l’Est de la Chine a été balayé ce dimanche 25 juillet par le typhon In-Fa. Selon le bilan provisoire, au moins 56 personnes ont été tuées.

VIDÉO - Pluies de mousson en Inde : au moins 79 morts, les secouristes dans la boue

"Les pays les plus pauvres sont soumis à l'influence néfaste d'entreprises étrangères"

Les chercheurs mettent l’accent sur le lien "fort et statistiquement significatif" entre les deux dangers environnementaux et ont déclaré que les pays les plus exposés au changement climatique sont également les pays les plus exposés aux risques de pollution toxique.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

"Les pays les plus pauvres ont des réglementations environnementales plus souples ou sont soumis à l'influence néfaste d'entreprises étrangères", précisent les experts. Toujours d’après l’étude, le changement climatique et la pollution toxique interagissent pour créer des problèmes encore pires, tels que le réchauffement des températures augmentant les taux de maladies et de décès liés à la chaleur. Sans surprise, la Chine est de loin le premier émetteur de gaz à effet de serre de la planète et l’Inde est en passe de la rejoindre en tête.

"Les deux économies au développement le plus rapide au monde avec plus de 2,5 milliards d'habitants (Chine et Inde, NDLR) ont connu une poussée des niveaux de pollution de l'air induite par les particules au cours des deux dernières décennies et ont connu des risques élevés en raison des précipitations extrêmes induites par le changement climatique, des cyclones fréquents et des vagues de chaleur dans un passé récent", relate l’étude. L'Accord de Paris, ratifié en 2015, semble bien loin.

1er - Singapour

1er - Singapour
1er - Singapour

2e - Rwanda

2e - Rwanda
2e - Rwanda

3e - Chine

3e - Chine
3e - Chine

4e - Inde

4e - Inde
4e - Inde

5e - Îles Salomon

5e - Îles Salomon
5e - Îles Salomon

6e - Bhoutan

6e - Bhoutan
6e - Bhoutan

7e - Botswana

7e - Botswana
7e - Botswana

8e - Géorgie

8e - Géorgie
8e - Géorgie

9e - Corée du Sud

9e - Corée du Sud
9e - Corée du Sud

10e - Thaïlande

10e - Thaïlande
10e - Thaïlande

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles