Publicité

Toit solaire pour voiture électrique : un fiasco ?

Mercedes-Benz EQXX, Aptera Sol, Lightyear One, Sono Motors Sion… Ils ont été nombreux les prétendants parmi les constructeurs automobiles, à vouloir démocratiser le toit solaire pour voiture électrique.

Chez Fisker, on y croit !

Une technologie « gadget » en apparence, qui consistait pourtant à améliorer la performance globale du véhicule. Soit en lui faisant gagner quelques précieux kilomètres d’autonomie supplémentaire, soit en annulant la perte d’autonomie liée à l’utilisation des équipements et organes électroniques embarqués. Seulement voilà, Lightyear a fait faillite, Sono Motors a abandonné son projet Sion, et Hyundai n’a proposé cette fonctionnalité qu’en option, sur sa IONIQ 5. Concernant Mercedes-Benz, l’EQXX n’était qu’un concept-car, et ce principe n’a pas encore été décliné sur un modèle de série… Qui reste-t-il ?
Mis à partir les petits constructeurs de niches, celui qui a développé la technologie la plus concluante, c’est Fisker. Ce constructeur américain, célèbre autrefois pour sa sportive électrique Karma, revient dans la course automobile, toujours avec des modèles exclusivement à batterie. Le modèle qui acte son renouveau se prénomme Ocean, c’est un grand SUV familial assemblé à Graz, en Autriche, et dont les premières livraisons françaises ont débuté il y a peu.

Vraiment efficace ?

Il introduit sur sa finition haut de gamme Extreme un SolarSky Roof qui, d’après la marque, permettrait de Lire la suite sur Autoplus