Publicité

Les tirs de missiles iraniens en Syrie et en Irak, un “message clair” à Israël

Les Gardiens de la révolution ont annoncé avoir lancé dans la nuit du 15 au 16 janvier plusieurs salves de missiles balistiques sur des cibles “terroristes” en Irak et en Syrie. Menée en réponse à un attentat meurtrier début janvier et à l’assassinat de plusieurs chefs militaires, l’opération a suscité des tensions entre Téhéran et Bagdad.

L’armée idéologique de la République islamique a affirmé qu’elle ripostait par ces frappes aux “actions brutales” d’Israël, accusé d’avoir assassiné ces dernières semaines des “commandants du front de la résistance” au Liban, en Irak et en Syrie, alors que la guerre continue de faire rage entre l’État hébreu et le Hamas.

“Un message au régime sioniste”

Mais ces frappes ont aussi et surtout été menées en riposte à une opération kamikaze le 3 janvier, qui a fait plus de 90 morts à Kerman (Sud-Est), ont affirmé les Gardiens de la révolution dans une vidéo relayée par le quotidien Hamshahri. Si cet attentat a été revendiqué par le groupe État islamique (EI), l’Iran accuse Israël d’y être impliqué.

Dans la nuit du 15 au 16, plus d’une vingtaine de missiles ont ainsi été tirés depuis le sud-ouest, l’ouest et le nord-ouest de l’Iran contre les “terroristes” à Erbil, dans le Kurdistan irakien, et à Idlib, en Syrie, affirment les Gardiens.

Au moins quatre civils ont été tués, selon le gouvernement du Kurdistan. Parmi eux figure notamment un magnat de l’immobilier, Peshraw Dizayee, que le journal Jam-é Jam, publication de la télévision d’État, accuse d’avoir collaboré avec le Mossad et présente comme le “responsable du soutien logistique et de la protection des espions” qui collaboreraient avec les renseignements israéliens à Erbil.

C’est “un message clair de l’Iran au régime sioniste”, précise Jam-é Jam, dans un autre article.

Tensions diplomatiques

À Téhéran, la municipalité a érigé dans le centre de la capitale une immense affiche montrant plusieurs missiles tirés dans le ciel, rapporte le quotidien Farhikhtegan. “Préparez vos cercueils !” y est-il écrit en persan et en hébreu.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :