Publicité

Tir mortel sur le film "Rust" : Alec Baldwin demande que son procès débute sous de brefs délais

Auteur d'un tir mortel sur le tournage du film Rust, l'acteur Alec Baldwin a de nouveau été inculpé pour homicide involontaire vendredi 19 janvier. Il souhaite que son procès soit "sous de brefs délais".

L'acteur américain Alec Baldwin, inculpé d'homicide involontaire pour un tir mortel sur le tournage du film Rust en 2021, a demandé mercredi 24 janvier que son procès devant un tribunal du Nouveau-Mexique intervienne sous de brefs délais, selon des documents judiciaires.

Le 21 octobre 2021, le tournage du western Rust au Nouveau-Mexique (sud-ouest des Etats-Unis) avait viré au drame quand Alec Baldwin a pointé une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais dont un projectile bien réel avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins et blessé le réalisateur Joel Souza. Ce fait divers rare avait choqué Hollywood et provoqué des appels à interdire les armes à feu sur les plateaux.

Une nouvelle inculpation pour l'acteur

L'acteur de 65 ans, qui risque 18 mois d'emprisonnement en cas de condamnation, clame son innocence depuis le départ. Il a toujours maintenu qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive et nie aussi avoir appuyé sur la détente.

Une première inculpation pour homicide involontaire avait d'abord débouché sur un abandon des poursuites en avril, avant qu'une nouvelle inculpation ne soit annoncée vendredi 19 janvier par la procureure en charge de l'affaire.

Le tribunal a demandé à Alec Baldwin de se présenter virtuellement ou en personne pour répondre à l'accusation avant le 1er février, selon des documents juridiques auxquels l'AFP a eu accès.

L'armurière accusée d'homicide

Sa défense a répondu mercredi par une motion dans laquelle l'acteur demande un procès sous de brefs délais et conforme à la loi. Ses avocats Luke Nikas et Alex Spiro ont fait valoir que la demande visait "à atténuer la calomnie et la suspicion publiques et à éviter les dangers pour prouver son innocence qui émanent souvent d'un long retard dans les poursuites".

L'armurière du film Rust, Hannah Gutierrez-Reed, est également accusée d'homicide involontaire dans cette affaire et son procès doit débuter le 21 février. Lors de l'enquête initiale, les policiers ont conclu que c'est elle qui avait mis la munition dans l'arme utilisée par Alec Baldwin, au lieu d'une balle factice. L'enquête n'a jamais déterminé comment des munitions réelles avaient pu se retrouver sur le tournage, où seules des balles à blanc sont autorisées.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Tir mortel d'Alec Baldwin: la procureure presse l'armurière de parler