Publicité

Tiktok bientôt bannie ? La plateforme est sous le feu des critiques en Occident

Le réseau social TikTok est devenue incontournable dans la pop culture , en particulier chez les adolescents... mais ces dernières semaines, de nombreux gouvernements occidentaux se sont montrés méfiants vis-à-vis de la plateforme d'origine chinoise.

Lundi, le Canada a emboîté le pas aux États-Unis et à la Commission européenne en interdisant TikTok sur les appareils gouvernementaux. Ils évoque un risque "inacceptable" pour la vie privée et la sécurité.

Pourquoi l'application TikTok a-t-elle été bannie ?

L'application TikTok, propriété de la société chinoise Bytedance, a été accusée de collecter les données des utilisateurs et de les transmettre au gouvernement chinois. Certains experts craignent que des informations sensibles ne soient exposées lorsque l'application est téléchargée, en particulier sur les smartphones gouvernementaux.

Mais d'autres spécialistes, comme Anupam Chander, estiment que cette interdiction a davantage à voir avec la géopolitique :

"Les politiciens américains sont désireux de montrer qu'ils tiennent tête à la Chine, qui a été désignée comme notre principal ennemi géopolitique", explique l'expert de la réglementation mondiale des nouvelles technologies. "Il n'est donc pas clair pour moi qu'il s'agisse d'une stratégie globale visant à protéger la sécurité nationale ".

Les politiques américains veulent montrer qu'ils tiennent tête à la chine.

D'autres spécialistes qui s'opposent à l'interdiction affirment que des entreprises telles qu'Uber et Facebook auraient également suivi la localisation des journalistes effectuant des reportages sur leurs applications.

Nous avons parlé à Madeline Carr, une experte en cybersécurité.

"S'il s'agit des préoccupations concernant le partage des données, alors je dirais que les appareils gouvernementaux ne devraient pas non plus avoir WhatsApp ou Facebook ou toute autre plateforme de médias sociaux appartenant à des Occidentaux, car nous savons très bien que ces plateformes collectent et partagent nos données, explique Madeline Carr, elles reçoivent constamment des amendes par les bureaux__de protection des données. Nous savons donc que ces plateformes sont dangereuses. "

Vers une interdiction généralisée de Tiktok aux États-Unis ?

Mais les États-Unis vont encore plus loin. Le Congrès débat actuellement pour savoir si TikTok doit être interdit pour tout le monde aux États-Unis.

Cela a provoqué de nombreuses réactions... Par exemple, l'American Civil Liberties Union a déclaré : "Une interdiction de TikTok violerait les droits du premier amendement de millions d'Américains."

Mais de nombreux experts qui suivent l'affaire sont sceptiques quant à la possibilité de mettre en place une telle interdiction généralisée.

Interdire Tiktok dans son ensemble serait impossible.

"Il y a des limites aux pouvoirs dont disposent les États-Unis pour interdire réellement une application, estime James Lewis, expert en technologies et politiques publiques au Center for Strategic and International Studies. Ce serait inconstitutionnel étant donné le droit à la liberté d'expression. Il serait difficile d'interdire TikTok dans son ensemble. En fait, ce serait impossible. Vous pourriez faire en sorte de compliquer la vie de TikTok en lui rendant difficile de faire de la publicité ou de réaliser des ventes".

Le ministère chinois des Affaires étrangères a critiqué ces décisions mardi et a insisté sur le fait que les gouvernements occidentaux n'avaient rien à craindre.