Thomas Pesquet montre que dans l'espace, il n'est pas simple de plier ses vêtements

·1 min de lecture

ESPACE - Le capitaine de l’ISS aime s’amuser avec ses followers. Après les soirées pizzas, la découverte du garde-manger ou le salon de coiffure à bord de la station spatiale, Thomas Pesquet nous fait découvrir un autre mystère de la vie quotidienne dans l’espace: comment plier son linge dans l’ISS.

Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, l’astronaute français, non sans humour, tente de plier un polo non sans mal, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Une séquence davantage destinée à distraire qu’à informer, puisqu’il n’existe pas de machine à laver à bord de la station spatiale.

“Une machine à laver dans l’espace serait une véritable usine à gaz, dont on préfère se passer”, expliquait l’astronaute français Jean-François Clervoy dans une interview donnée à Sciences&Avenir. Selon le magazine, le linge sale serait déposé dans les poubelles de la station spatiale internationale, c’est-à-dire les cargos ravitailleurs qui ne servent qu’à acheminer du matériel.

Les cargos seraient ensuite détachés de la station puis précipités contre l’atmosphère terrestre dans laquelle ils se consument du fait des forces de frottement. Le capitaine de l’ISS est familier des “tutos” publiés sur les réseaux sociaux: dernièrement, il révélait les secrets de son scaphandre lors des sorties de la station.

À voir également sur Le HuffPost: À peine revenue sur Terre, l’équipe de film russe transforme le site d’atterrissage en plateau de tournage

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles