Thomas Heurtel, médaillé durant l’EuroBasket, n’est plus sélectionnable chez les Bleus

BERLIN, GERMANY - SEPTEMBER 14: Thomas Heurtel of France   during the FIBA EuroBasket 2022 quarterfinal match between France and Italy at EuroBasket Arena Berlin on September 14, 2022 in Berlin, Germany. (Photo by Pedja Milosavljevic/DeFodi Images via Getty Images)
DeFodi Images / DeFodi Images via Getty Images BERLIN, GERMANY - SEPTEMBER 14: Thomas Heurtel of France during the FIBA EuroBasket 2022 quarterfinal match between France and Italy at EuroBasket Arena Berlin on September 14, 2022 in Berlin, Germany. (Photo by Pedja Milosavljevic/DeFodi Images via Getty Images)

DeFodi Images / DeFodi Images via Getty Images

Thomas Heurtel à l’EuroBasket à Berlin le 14 septembre 2022

BASKET - Le meneur Thomas Heurtel, médaillé d’argent avec l’équipe de France lors de l’Eurobasket-2022, s’est engagé pour deux saisons avec le Zénith Saint-Pétersbourg, en Russie, ce qui l’empêchera d’être sélectionné avec les Bleus et compromet ses chances de disputer le Mondial-2023 voire les Jeux olympiques 2024.

Début août, la Fédération française de basket avait en effet prévenu que les joueurs français engagés dans des clubs russes ou bélarusses ne seraient « plus sélectionnables » jusqu’à la fin de la guerre en Ukraine.

« Les joueurs, joueuses et staffs des équipes de France ne seront plus sélectionnables s’ils signent un contrat avec un club russe ou bélarusse, tant que le conflit (en Ukraine, ndlr) est en cours », expliquait la FFBB dans un communiqué.

Attestation sur l’honneur bafouée

Annoncé proche du Zénith Saint-Pétersbourg avant l’Euro, Thomas Heurtel, 33 ans, avait signé, comme tous les joueurs de l’équipe de France, une attestation sur l’honneur en s’engageant à ne pas jouer pour un club russe ou bélarusse.

Trois jours après la fin de l’Euro, où les Français se sont inclinés en finale face à l’Espagne (88-76), l’ancien joueur du FC Barcelone et du Real Madrid a finalement décidé de rejoindre la formation russe.

Sollicitée par l’AFP, la Fédération française de basket n’a pour l’instant pas réagi à la décision du meneur, qui s’est engagé pour « un an et une année optionnelle », a annoncé le Zénith sur son site web.

« Nous voulons accueillir Thomas dans notre équipe. C’est un joueur de grande qualité et d’expérience. Nous pensons qu’il nous aidera à atteindre nos objectifs pour cette saison » a déclaré Xavi Pascual, l’entraîneur espagnol du Zénith, cité par le club.

La Russie et le Bélarusse toujours exclus

La question de la sélection en équipe de France de joueurs évoluant avec des clubs russes ou bélarusses avait émergé cet été après la signature des internationaux français, Livio Jean-Charles (quatre sélections) au CSKA Moscou et Louis Labeyrie (33 sél.) à Kazan.

Cette saison, les clubs russes et bélarusses ne peuvent pas participer à l’Euroligue, la plus prestigieuse compétition européenne entre clubs, comme depuis le début de l’invasion de l’Ukraine.

La Russie a également été exclue de l’Eurobasket, qui s’est déroulé du 1er au 18 septembre en Allemagne, en Italie, en Géorgie et en République tchèque.

À voir également sur Le HuffPost : Michael Jordan et son maillot battent un record absolu aux enchères

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi